"Cinq combattants terroristes étrangers de nationalité allemande ont été expulsés vers leur pays d'origine aujourd'hui (mardi)", a précisé le ministère en faisant référence aux djihadistes de l'EI. Ankara exhorte régulièrement les pays occidentaux à rapatrier leurs ressortissants qui ont intégré les rangs de l'EI en Syrie et en Irak, mais ceux-ci sont peu enclins à les récupérer, notamment pour des raisons sécuritaires et d'impopularité d'une telle mesure. Le mois dernier, le président Recep Tayyip Erdogan avait affirmé que quelque 1.200 membres de l'EI étaient actuellement incarcérés dans des prisons turques. Il avait précisé que la Turquie avait capturé 287 djihadistes de l'EI qui s'étaient évadés de prison après le déclenchement d'une offensive d'Ankara début octobre contre la milice kurde des Unités de protection du peuple (YPG), fer de lance du combat contre l'EI, dans le nord de la Syrie. (Belga)