"Les défenses anti-aériennes ont intercepté des cibles hostiles dans le ciel de Damas", a indiqué l'agence de presse officielle SANA. Des correspondants de l'AFP à Damas ont fait état de puissantes explosions. L'OSDH a pour sa part indiqué qu'il s'agit d'une nouvelle attaque israélienne. "Au moins six missiles ont pris pour cibles des positions du régime et des milices alliées de l'Iran au sud de la capitale Damas", a indiqué le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. Depuis le début du conflit en Syrie en 2011, Israël a mené des centaines de frappes aériennes contre les forces de Damas mais aussi contre celles de l'Iran et de groupes pro-Téhéran, comme le Hezbollah libanais notamment, qui combattent aux côtés du régime du président Bachar al-Assad. Israël confirme rarement les détails de ses opérations militaires en Syrie voisine, mais ne cesse de répéter qu'il poursuivra ces attaques tant qu'il y aura une présence iranienne sur le territoire syrien qu'il considère comme une menace pour l'Etat hébreu. La guerre en Syrie a fait plus de 380.000 morts et déplacé plus de la moitié de la population d'avant-guerre. (Belga)

"Les défenses anti-aériennes ont intercepté des cibles hostiles dans le ciel de Damas", a indiqué l'agence de presse officielle SANA. Des correspondants de l'AFP à Damas ont fait état de puissantes explosions. L'OSDH a pour sa part indiqué qu'il s'agit d'une nouvelle attaque israélienne. "Au moins six missiles ont pris pour cibles des positions du régime et des milices alliées de l'Iran au sud de la capitale Damas", a indiqué le directeur de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane. Depuis le début du conflit en Syrie en 2011, Israël a mené des centaines de frappes aériennes contre les forces de Damas mais aussi contre celles de l'Iran et de groupes pro-Téhéran, comme le Hezbollah libanais notamment, qui combattent aux côtés du régime du président Bachar al-Assad. Israël confirme rarement les détails de ses opérations militaires en Syrie voisine, mais ne cesse de répéter qu'il poursuivra ces attaques tant qu'il y aura une présence iranienne sur le territoire syrien qu'il considère comme une menace pour l'Etat hébreu. La guerre en Syrie a fait plus de 380.000 morts et déplacé plus de la moitié de la population d'avant-guerre. (Belga)