Banzaï. L'attelage fédéral engendré par le passage aux urnes de mai 2014 paraît à ce point bancal qu'il se voit peu charitablement taxé de " kamikaze ". Le cocktail bien frappé mêlant N-VA - MR - CD&V - Open VLD a tout du cabinet de curiosités. Avec son parti ouvertement séparatiste, la N-VA, dans le rôle du mâle dominant. Avec son unique formation francophone, le MR, sortie minoritaire des scrutins (26 % des voix en Wallonie, 23 % à Bruxelles). Avec un Premier ministre francophone de 38 ans, le plus jeune de l'histoire de Belgique, qui accède à la fonction au prix d'un gros reniement : jamais avec la N-VA, avait promis le candidat MR Charles Michel qui, dans ses habits neufs de chef de gouvernement, s'affiche toute honte bue au bras de cette même N-VA.
...