Le numéro d'appel 1707 est accessible 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, aux milliers de voyageurs qui empruntent quotidiennement les bus, trams et métros de la Stib. Lorsque ces voyageurs remarquent quelque chose ou quelqu'un de suspect sur le réseau, "ils ne savent pas toujours directement qui prévenir ou hésitent à déranger les services de secours (police, pompiers,...)", relève la Stib. Ils pourront désormais composer le 1707. En composant ce numéro d'appel gratuit, le voyageur entre en contact avec un call center spécialement formé à répondre à ce type d'appels et qui transférera directement les informations reçues aux différents services concernés. Le numéro d'appel 1707 vient s'ajouter aux différentes possibilités de contact qui existent déjà pour les voyageurs désireux de signaler un incident ou un objet suspect sur le réseau. "Ils peuvent en effet contacter directement le dispatching via les téléphones de quai des stations ou via la borne de contact, mais aussi s'adresser directement au conducteur du tram, au chauffeur du bus ou aux agents de la Stib présents en station ou sur le réseau", rappelle l'entreprise de transports en commun. À noter que l'appel à la police via le numéro 101 reste l'appel prioritaire à effectuer en cas de faits précis tels un vol ou une agression. (Belga)

Le numéro d'appel 1707 est accessible 7 jours sur 7, 24 heures sur 24, aux milliers de voyageurs qui empruntent quotidiennement les bus, trams et métros de la Stib. Lorsque ces voyageurs remarquent quelque chose ou quelqu'un de suspect sur le réseau, "ils ne savent pas toujours directement qui prévenir ou hésitent à déranger les services de secours (police, pompiers,...)", relève la Stib. Ils pourront désormais composer le 1707. En composant ce numéro d'appel gratuit, le voyageur entre en contact avec un call center spécialement formé à répondre à ce type d'appels et qui transférera directement les informations reçues aux différents services concernés. Le numéro d'appel 1707 vient s'ajouter aux différentes possibilités de contact qui existent déjà pour les voyageurs désireux de signaler un incident ou un objet suspect sur le réseau. "Ils peuvent en effet contacter directement le dispatching via les téléphones de quai des stations ou via la borne de contact, mais aussi s'adresser directement au conducteur du tram, au chauffeur du bus ou aux agents de la Stib présents en station ou sur le réseau", rappelle l'entreprise de transports en commun. À noter que l'appel à la police via le numéro 101 reste l'appel prioritaire à effectuer en cas de faits précis tels un vol ou une agression. (Belga)