Mme Mandelker, avocate de formation, avait été nommée en juin 2017 pour mettre en place les implacables sanctions économiques qui constituent un des outils majeurs de la politique étrangère de l'administration Trump, notamment vis-à-vis de l'Iran. "Grâce au leadership sans faille et à la vision stratégique de Sigal pour le Bureau du terrorisme et du renseignement financier (TFI), le Trésor a joué un rôle de plus en plus central dans les questions de sécurité nationale", a écrit le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin mercredi. Mme Mandelker "a milité avec acharnement pour que l'on utilise nos puissants outils économiques afin d'avoir un impact pour un monde plus sûr", poursuit le ministre des finances de Donald Trump. Il a ajouté que depuis cet été, la sous-secrétaire lui avait "fait part de son désir de retourner dans le secteur privé". Pour l'instant, le secrétaire adjoint au Trésor Justin Muzinich assumera ce rôle. (Belga)