"La SNCB a décidé de ne pas interjeter appel du verdict prononcé dans le cadre de l'accident ferroviaire survenu à Buizingen le 15 février 2010, même si le jugement du 3 décembre 2019 contient de nombreux éléments que la SNCB continue de contester fermement", explique la société. Un appel aurait pour effet de prolonger une procédure judiciaire qui n'a que trop duré, poursuit la SNCB qui n'a pas souhaité détailler les éléments du jugement qu'elle conteste. La SNCB a tenu par ailleurs à réaffirmer que la sécurité est et restera toujours la priorité absolue dans son fonctionnement quotidien et qu'elle continuera à collaborer en ce sens avec Infrabel. Infrabel a décidé de son côté de faire appel de la décision. Le jugement compromettant fortement le fonctionnement du réseau ferroviaire, selon le gestionnaire. Pour rappel, la catastrophe de Buizingen a coûté la vie à 19 personnes. (Belga)

"La SNCB a décidé de ne pas interjeter appel du verdict prononcé dans le cadre de l'accident ferroviaire survenu à Buizingen le 15 février 2010, même si le jugement du 3 décembre 2019 contient de nombreux éléments que la SNCB continue de contester fermement", explique la société. Un appel aurait pour effet de prolonger une procédure judiciaire qui n'a que trop duré, poursuit la SNCB qui n'a pas souhaité détailler les éléments du jugement qu'elle conteste. La SNCB a tenu par ailleurs à réaffirmer que la sécurité est et restera toujours la priorité absolue dans son fonctionnement quotidien et qu'elle continuera à collaborer en ce sens avec Infrabel. Infrabel a décidé de son côté de faire appel de la décision. Le jugement compromettant fortement le fonctionnement du réseau ferroviaire, selon le gestionnaire. Pour rappel, la catastrophe de Buizingen a coûté la vie à 19 personnes. (Belga)