"Que le gouvernement souhaite à nouveau promouvoir les transports publics comme moyen de déplacement durable est une bonne chose. La manière dont la décision de distribuer gratuitement des Pass touristiques a été prise, sans aucune consultation, pose cependant de sérieuses questions", a lancé Sophie Dutordoir dimanche sur son compte Twitter.

La directrice de l'entreprise ferroviaire s'interroge sur la sécurité sanitaire des voyageurs et de son personnel, "que la SNCB ne mettra en aucun cas en danger après y avoir durement travaillé ces derniers mois".

La Société nationale des chemins de fer belges réclame dès lors une consultation "immédiate" avec le gouvernement et "toute l'assistance nécessaire pour éviter tout risque de suroccupation des trains et des quais". Elle estime en outre que les aspects logistiques et financiers de la mesure doivent être "clarifiés d'urgence".

Le cabinet du ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot (MR), a pour sa part "regretté" le tweet de Sophie Dutordoir. "Nous sommes au courant de ses questions et de ses préoccupations car nous sommes en contact tous les jours avec elle. Tweeter n'était donc pas nécessaire", y indique-t-on.

Par ailleurs, il s'agit d'une décision prise par le superkern, auquel le ministre Bellot ne participe pas. "Nous avons été informés de cet accord et nous allons désormais voir comment l'organiser", ajoute le cabinet.

Interrogé sur VTM, le vice-Premier ministre CD&V Koen Geens a quant à lui estimé que "le gouvernement, et dans ce cas le ministre Bellot aurait dû prendre contact avec Sophie Dutordoir afin de discuter de cette mesure. Si ça ne s'est pas fait, nous devons balayer devant notre propre porte", a-t-il déclaré.

Samedi, les dix partis soutenant les pouvoirs spéciaux du gouvernement fédéral se sont entendus sur un nouveau train de mesures pour soutenir l'économie dans le cadre de la crise du coronavirus. Parmi celles-ci, chaque résident en Belgique pourra bénéficier d'un Rail Pass de dix voyages SNCB valable du 1er juillet au 31 décembre 2020, tandis que le supplément vélo est temporairement supprimé.

"Que le gouvernement souhaite à nouveau promouvoir les transports publics comme moyen de déplacement durable est une bonne chose. La manière dont la décision de distribuer gratuitement des Pass touristiques a été prise, sans aucune consultation, pose cependant de sérieuses questions", a lancé Sophie Dutordoir dimanche sur son compte Twitter.La directrice de l'entreprise ferroviaire s'interroge sur la sécurité sanitaire des voyageurs et de son personnel, "que la SNCB ne mettra en aucun cas en danger après y avoir durement travaillé ces derniers mois". La Société nationale des chemins de fer belges réclame dès lors une consultation "immédiate" avec le gouvernement et "toute l'assistance nécessaire pour éviter tout risque de suroccupation des trains et des quais". Elle estime en outre que les aspects logistiques et financiers de la mesure doivent être "clarifiés d'urgence". Le cabinet du ministre fédéral de la Mobilité, François Bellot (MR), a pour sa part "regretté" le tweet de Sophie Dutordoir. "Nous sommes au courant de ses questions et de ses préoccupations car nous sommes en contact tous les jours avec elle. Tweeter n'était donc pas nécessaire", y indique-t-on. Par ailleurs, il s'agit d'une décision prise par le superkern, auquel le ministre Bellot ne participe pas. "Nous avons été informés de cet accord et nous allons désormais voir comment l'organiser", ajoute le cabinet. Interrogé sur VTM, le vice-Premier ministre CD&V Koen Geens a quant à lui estimé que "le gouvernement, et dans ce cas le ministre Bellot aurait dû prendre contact avec Sophie Dutordoir afin de discuter de cette mesure. Si ça ne s'est pas fait, nous devons balayer devant notre propre porte", a-t-il déclaré. Samedi, les dix partis soutenant les pouvoirs spéciaux du gouvernement fédéral se sont entendus sur un nouveau train de mesures pour soutenir l'économie dans le cadre de la crise du coronavirus. Parmi celles-ci, chaque résident en Belgique pourra bénéficier d'un Rail Pass de dix voyages SNCB valable du 1er juillet au 31 décembre 2020, tandis que le supplément vélo est temporairement supprimé.