La révocation est la sanction la plus grave pour un statutaire. Elle met fin à la relation de travail et fait perdre le droit à la pension de la fonction publique. Pour HR Rail (l'employeur du personnel de la SNCB et d'Infrabel), il s'agit d'une peine appropriée car le lien de confiance est brisé et que la travailleuse ne bénéficie d'aucune circonstance atténuante. Mais pour le Conseil d'Etat, qui s'est prononcé en extrême urgence, la révocation n'est pas assez motivée. Elle ne répond pas aux arguments de la fonctionnaire, qui en pointait les conséquences "exagérées" alors qu'elle vit seule avec un garçon de six ans. En attendant la décision définitive du Conseil d'Etat, la femme continue à percevoir son salaire mais ne doit pas travailler, précise Het Laatste Nieuws. (Belga)