Une cinquantaine de militants et élus PTB, répartis dans sept gares de la province de Liège, en informent les navetteurs en distribuant des tracts, a indiqué mardi Damien Robert, président provincial de la section liégeoise du parti. Depuis 6h30, mardi, des militants et élus PTB vont à la rencontre des navetteurs dans sept gares de la province: Liège-Guillemins, Liège-Palais, Verviers, Waremme, Flémalle-Haute, Herstal et Seraing. Ils distribuent des tracts aux navetteurs et voyageurs occasionnels afin de les informer des tarifs qui seront d'application dès le 1er février. "Le gouvernement a décidé de couper 3 milliards d'euros dans le budget du rail belge sur la période 2015-2020 et la direction de la SNCB, au lieu de défendre un service public de qualité, comble une partie de ce manque à gagner en venant chercher l'argent dans la poche des travailleurs via une augmentation des tarifs. C'est inacceptable alors que la qualité du service laisse de plus en plus à désirer (retards de trains et pannes régulières)", souligne Damien Robert, plaidant pour un gel des tarifs à inscrire dans le prochain contrat de gestion "qui sera prochainement conclu entre la SNCB et le gouvernement fédéral".

Des conditions de transports plus favorables

La SNCB a entièrement revu ses conditions de transport, tout en les rendant plus favorables pour sa clientèle, notamment en cas d'oubli d'abonnement ou d'annulation d'un voyage, a-t-elle annoncé lundi dans un communiqué. Les conditions de transport, jusqu'à présent répertoriées dans un dossier de 250 pages, ont été complètement revues pour "aboutir à un document simple, transparent et plus lisible pour le client" d'une quinzaine de pages "sans en perdre pour autant l'exhaustivité", explique la SNCB, qui précise qu'elle a activement impliqué ses stakeholders et ses clients tout au long de l'année dernière dans ce projet.

Cette démarche a conduit à la suppression des règles défavorables à la clientèle qui ne seront plus effectives à partir du 1er février 2017. Ainsi par exemple, les clients qui oublient leur abonnement et qui reçoivent une amende ne se verront plus réclamer huit euros pour les frais administratifs s'ils se présentent à un guichet dans un délai de 14 jours avec un abonnement valable. De même, ceux qui annuleront un voyage à la dernière minute pourront se faire rembourser sans avoir à payer les cinq euros de frais s'ils en formulent la demande au guichet dans la demi-heure après l'achat.

Par ailleurs, les personnes munies d'un billet normal pourront dorénavant faire une escale dans leur voyage, sans avoir à acheter deux billets distincts. Quant aux abonnés de la 1ère classe, ils bénéficieront d'une compensation en cas de déclassement ou d'absence d'une voiture de 1ère classe, alors que ce n'était pas le cas auparavant.

Navetteurs.be plutôt content

Navetteurs.be a pour sa part réagi positivement aux nouvelles conditions de transport annoncées par la SNCB pour le 1er février prochain. "Celles-ci offrent une plus grande flexibilité aux usagers et sont rédigées de manière plus claire et synthétisée", souligne l'association de voyageurs dans un communiqué. Parmi les nouveautés, "l'interruption de voyage pour les détenteurs d'un billet classique représente une avancée significative. Cette mesure devra toutefois être étendue à tous les titres de transports comme les Go Pass ou les Rail Pass afin que tous les usagers puissent en bénéficier", estime Navetteurs.be. L'association se réjouit également que les abonnés qui oublient leur abonnement ne seront désormais plus pénalisés par l'application de frais de dossier de 8 euros, s'ils se présentent à un guichet dans un délai de 14 jours avec un abonnement valable. Selon l'association, "la suppression des frais de dossier en cas d'annulation de voyage va également dans le bon sens commercialement parlant".

Une cinquantaine de militants et élus PTB, répartis dans sept gares de la province de Liège, en informent les navetteurs en distribuant des tracts, a indiqué mardi Damien Robert, président provincial de la section liégeoise du parti. Depuis 6h30, mardi, des militants et élus PTB vont à la rencontre des navetteurs dans sept gares de la province: Liège-Guillemins, Liège-Palais, Verviers, Waremme, Flémalle-Haute, Herstal et Seraing. Ils distribuent des tracts aux navetteurs et voyageurs occasionnels afin de les informer des tarifs qui seront d'application dès le 1er février. "Le gouvernement a décidé de couper 3 milliards d'euros dans le budget du rail belge sur la période 2015-2020 et la direction de la SNCB, au lieu de défendre un service public de qualité, comble une partie de ce manque à gagner en venant chercher l'argent dans la poche des travailleurs via une augmentation des tarifs. C'est inacceptable alors que la qualité du service laisse de plus en plus à désirer (retards de trains et pannes régulières)", souligne Damien Robert, plaidant pour un gel des tarifs à inscrire dans le prochain contrat de gestion "qui sera prochainement conclu entre la SNCB et le gouvernement fédéral".Des conditions de transports plus favorables La SNCB a entièrement revu ses conditions de transport, tout en les rendant plus favorables pour sa clientèle, notamment en cas d'oubli d'abonnement ou d'annulation d'un voyage, a-t-elle annoncé lundi dans un communiqué. Les conditions de transport, jusqu'à présent répertoriées dans un dossier de 250 pages, ont été complètement revues pour "aboutir à un document simple, transparent et plus lisible pour le client" d'une quinzaine de pages "sans en perdre pour autant l'exhaustivité", explique la SNCB, qui précise qu'elle a activement impliqué ses stakeholders et ses clients tout au long de l'année dernière dans ce projet. Cette démarche a conduit à la suppression des règles défavorables à la clientèle qui ne seront plus effectives à partir du 1er février 2017. Ainsi par exemple, les clients qui oublient leur abonnement et qui reçoivent une amende ne se verront plus réclamer huit euros pour les frais administratifs s'ils se présentent à un guichet dans un délai de 14 jours avec un abonnement valable. De même, ceux qui annuleront un voyage à la dernière minute pourront se faire rembourser sans avoir à payer les cinq euros de frais s'ils en formulent la demande au guichet dans la demi-heure après l'achat. Par ailleurs, les personnes munies d'un billet normal pourront dorénavant faire une escale dans leur voyage, sans avoir à acheter deux billets distincts. Quant aux abonnés de la 1ère classe, ils bénéficieront d'une compensation en cas de déclassement ou d'absence d'une voiture de 1ère classe, alors que ce n'était pas le cas auparavant.Navetteurs.be plutôt content Navetteurs.be a pour sa part réagi positivement aux nouvelles conditions de transport annoncées par la SNCB pour le 1er février prochain. "Celles-ci offrent une plus grande flexibilité aux usagers et sont rédigées de manière plus claire et synthétisée", souligne l'association de voyageurs dans un communiqué. Parmi les nouveautés, "l'interruption de voyage pour les détenteurs d'un billet classique représente une avancée significative. Cette mesure devra toutefois être étendue à tous les titres de transports comme les Go Pass ou les Rail Pass afin que tous les usagers puissent en bénéficier", estime Navetteurs.be. L'association se réjouit également que les abonnés qui oublient leur abonnement ne seront désormais plus pénalisés par l'application de frais de dossier de 8 euros, s'ils se présentent à un guichet dans un délai de 14 jours avec un abonnement valable. Selon l'association, "la suppression des frais de dossier en cas d'annulation de voyage va également dans le bon sens commercialement parlant".