"En ce qui concerne les Balkans occidentaux, il est important de poursuivre la politique de la porte ouverte, mais avec certaines règles. Les critères nécessaires doivent être remplis", a indiqué Didier Reynders. Les Premiers ministres slovène Miro Cerar, luxembourgeois Xavier Bettel et néerlandais Mark Rutte sont sur la même longueur d'ondes. "Les portes sont ouvertes, mais les règles sont claires", a commenté Xavier Bettel. "Tout le monde doit respecter les règles. Il y a un avenir pour beaucoup de pays au sein de l'Union, s'ils suivent ces règles." Les quatre hommes ont également évoqué l'économie circulaire. "Nous soutenons le développement de l'économie circulaire, car cela permettra d'atteindre les objectifs de développement durable", a expliqué Miro Cerar. "Nous soutenons, depuis le Benelux, l'intention de prendre cette année une vraie décision dans l'UE sur l'économie circulaire et d'enregistrer des progrès du côté de l'économie numérique", a commenté Didier Reynders. La durabilité, c'est le futur, a renchéri le Premier ministre néerlandais. "Une économie moderne, c'est une économie durable", a estimé Mark Rutte. Les quatre dirigeants ont également abordé la question de la migration. Ils ont convenu qu'une approche européenne commune est nécessaire, dans laquelle chaque Etat membre prend ses responsabilités et se montre solidaire avec les autres. (Belga)

"En ce qui concerne les Balkans occidentaux, il est important de poursuivre la politique de la porte ouverte, mais avec certaines règles. Les critères nécessaires doivent être remplis", a indiqué Didier Reynders. Les Premiers ministres slovène Miro Cerar, luxembourgeois Xavier Bettel et néerlandais Mark Rutte sont sur la même longueur d'ondes. "Les portes sont ouvertes, mais les règles sont claires", a commenté Xavier Bettel. "Tout le monde doit respecter les règles. Il y a un avenir pour beaucoup de pays au sein de l'Union, s'ils suivent ces règles." Les quatre hommes ont également évoqué l'économie circulaire. "Nous soutenons le développement de l'économie circulaire, car cela permettra d'atteindre les objectifs de développement durable", a expliqué Miro Cerar. "Nous soutenons, depuis le Benelux, l'intention de prendre cette année une vraie décision dans l'UE sur l'économie circulaire et d'enregistrer des progrès du côté de l'économie numérique", a commenté Didier Reynders. La durabilité, c'est le futur, a renchéri le Premier ministre néerlandais. "Une économie moderne, c'est une économie durable", a estimé Mark Rutte. Les quatre dirigeants ont également abordé la question de la migration. Ils ont convenu qu'une approche européenne commune est nécessaire, dans laquelle chaque Etat membre prend ses responsabilités et se montre solidaire avec les autres. (Belga)