"Comme le public slovaque, je suis choqué par les images des médias belges et par la brutalité avec laquelle les policiers belges ont agi à l'encontre de notre citoyen Jozef Chovanec", a déclaré le ministre slovaque des Affaires étrangères, Ivan Korcok, en marge d'une rencontre avec son homologue allemand, Heiko Maas, à Bratislava. Des pratiques telles que celles montrées dans la vidéo n'ont pas leur place dans une société démocratique, a déclaré le ministre. Le gouvernement slovaque a donc envoyé une note de protestation à la Belgique, immédiatement après la diffusion des images, dans laquelle il demande une clarification rapide et approfondie de l'action de la police. La Slovaquie a de bonnes relations avec la Belgique, mais une explication est importante, car un grand nombre de ressortissants slovaques travaillent en Belgique, selon le ministre. M. Korcok a jugé positif que l'incident avait déjà eu des conséquences personnelles au sein de la police. "Je tiens à remercier les médias belges qui ont mis en lumière cet incident", a-t-il ajouté. Auparavant, l'ancien Premier ministre Robert Fico avait demandé une forte réaction. Avec le slogan "Slovak lives matter", le social-démocrate avait critiqué le gouvernement slovaque qui, selon lui, avec son incompétence et sa docilité en matière de politique étrangère, contribue à ce que les Slovaques ne soient pas respectés à l'étranger. (Belga)

"Comme le public slovaque, je suis choqué par les images des médias belges et par la brutalité avec laquelle les policiers belges ont agi à l'encontre de notre citoyen Jozef Chovanec", a déclaré le ministre slovaque des Affaires étrangères, Ivan Korcok, en marge d'une rencontre avec son homologue allemand, Heiko Maas, à Bratislava. Des pratiques telles que celles montrées dans la vidéo n'ont pas leur place dans une société démocratique, a déclaré le ministre. Le gouvernement slovaque a donc envoyé une note de protestation à la Belgique, immédiatement après la diffusion des images, dans laquelle il demande une clarification rapide et approfondie de l'action de la police. La Slovaquie a de bonnes relations avec la Belgique, mais une explication est importante, car un grand nombre de ressortissants slovaques travaillent en Belgique, selon le ministre. M. Korcok a jugé positif que l'incident avait déjà eu des conséquences personnelles au sein de la police. "Je tiens à remercier les médias belges qui ont mis en lumière cet incident", a-t-il ajouté. Auparavant, l'ancien Premier ministre Robert Fico avait demandé une forte réaction. Avec le slogan "Slovak lives matter", le social-démocrate avait critiqué le gouvernement slovaque qui, selon lui, avec son incompétence et sa docilité en matière de politique étrangère, contribue à ce que les Slovaques ne soient pas respectés à l'étranger. (Belga)