La sécurité de deux tiers des produits chimiques n'est pas garantie. Suite à ces problèmes de reporting, personne ne peut dire avec certitude si ces produits sont sans danger pour les humains et les animaux. Ces substances entrent dans la fabrication de nombreux produits industriels, mais aussi du secteur de la cosmétique, de l'alimentation, des boissons et des médicaments. En 2007, l'Europe avait pourtant imposé des règles strictes à l'industrie chimique, censées garantir une utilisation sûre de ses produits. Mais les manquements constatés dans l'enregistrement de deux produits sur trois, douze ans après sa mise en place, portent atteinte à l'image et à la crédibilité de ces règles. Certains parlent d'un "dieselgate de l'industrie chimique". Et comme ce fut le cas avec les véhicules au diesel, la faute est en grande partie imputable au laxisme des Etats membres en matière de contrôles et de sanctions. (Belga)