En l'absence de Mme Demir, le vice-premier ministre N-VA Jan Jambon veillera sur ses compétences. Dans la pratique, cette situation ne changera pas grand chose, explique M. Suys. Zuhal Demir reste responsable de ses domaines et continuera à suivre la politique, tandis que son cabinet travaillera normalement. Il s'agit uniquement des signatures à apposer, notamment sur les arrêtés royaux, qui seront entièrement déléguées à M. Jambon. La secrétaire d'Etat prendra en théorie l'ensemble du congé de maternité légal de trois mois. Les cas de ministres enceintes sont peu fréquents en Belgique. La première d'entre elles fut Anne Van Asbroeck (sp.a) en 1996 alors qu'elle était ministre des Affaires bruxelloises et de l'Egalité des chances du gouvernement flamand. Freya Van den Bossche (sp.a) a également été enceinte pendant la décennie précédente, la première fois lorsqu'elle siégeait au gouvernement fédéral, la seconde fois lorsqu'elle siégeait au gouvernement flamand. (Belga)

En l'absence de Mme Demir, le vice-premier ministre N-VA Jan Jambon veillera sur ses compétences. Dans la pratique, cette situation ne changera pas grand chose, explique M. Suys. Zuhal Demir reste responsable de ses domaines et continuera à suivre la politique, tandis que son cabinet travaillera normalement. Il s'agit uniquement des signatures à apposer, notamment sur les arrêtés royaux, qui seront entièrement déléguées à M. Jambon. La secrétaire d'Etat prendra en théorie l'ensemble du congé de maternité légal de trois mois. Les cas de ministres enceintes sont peu fréquents en Belgique. La première d'entre elles fut Anne Van Asbroeck (sp.a) en 1996 alors qu'elle était ministre des Affaires bruxelloises et de l'Egalité des chances du gouvernement flamand. Freya Van den Bossche (sp.a) a également été enceinte pendant la décennie précédente, la première fois lorsqu'elle siégeait au gouvernement fédéral, la seconde fois lorsqu'elle siégeait au gouvernement flamand. (Belga)