L'Association des cercles étudiants (ACE) et la Brussels Studentengenootschap (BSG) ont choisi pour thème de la Saint-Verhaegen "Libre de détruire mais pas d'accueillir. Uitstoot toegestaan, grenzen toegedaan". "Nous nous trouvons dans une situation critique vis-à-vis de notre environnement. Dans peu d'années, une partie significative de la population mondiale ne sera plus en capacité de survivre dans ses terres natales. Et pourtant, nous Occidentaux et Occidentales, vivons dans un non-respect absolu de cet environnement qui, lui, nous accueille. Malgré cela, nous refusons d'accueillir des personnes réfugiées, quelle que soit la cause de leur fuite", ont souligné les associations étudiantes. Les commémorations officielles auront lieu en matinée, de 08h00 à 13h45, en présence des autorités de la Ville de Bruxelles, tandis que dès midi et jusqu'à 16h45, les étudiants se rassembleront sur la Place du Grand Sablon. Un village, composé des différentes tentes des cercles, décorées comme le veut la tradition folklorique, s'étendra sur toute la place bruxelloise. "La Saint-Verhaegen prend une saveur toute particulière cette année : d'abord, elle permet cette fois aux étudiantes et étudiants de se rassembler et de fraterniser alors que la pandémie ne l'avait pas permis l'an dernier; ensuite, elle rassemble la communauté universitaire autour d'engagements forts, qui sont à l'image de ce qu'est l'ULB : libre, critique, vigilante et frondeuse !", a affirmé la rectrice de l'ULB, Annemie Schaus. La rectrice de la VUB, Caroline Pauwels, a quant à elle estimé que le thème choisi par les étudiants cette année ne pourrait pas être plus actuel. "Nos étudiants montrent qu'ils sont de vrais possibilistes, pleins d'espoir sans être naïfs et avec une forte volonté de faire un effort pour ce monde. J'en suis particulièrement fière. Vive Saint-V !", a-t-elle déclaré. (Belga)

L'Association des cercles étudiants (ACE) et la Brussels Studentengenootschap (BSG) ont choisi pour thème de la Saint-Verhaegen "Libre de détruire mais pas d'accueillir. Uitstoot toegestaan, grenzen toegedaan". "Nous nous trouvons dans une situation critique vis-à-vis de notre environnement. Dans peu d'années, une partie significative de la population mondiale ne sera plus en capacité de survivre dans ses terres natales. Et pourtant, nous Occidentaux et Occidentales, vivons dans un non-respect absolu de cet environnement qui, lui, nous accueille. Malgré cela, nous refusons d'accueillir des personnes réfugiées, quelle que soit la cause de leur fuite", ont souligné les associations étudiantes. Les commémorations officielles auront lieu en matinée, de 08h00 à 13h45, en présence des autorités de la Ville de Bruxelles, tandis que dès midi et jusqu'à 16h45, les étudiants se rassembleront sur la Place du Grand Sablon. Un village, composé des différentes tentes des cercles, décorées comme le veut la tradition folklorique, s'étendra sur toute la place bruxelloise. "La Saint-Verhaegen prend une saveur toute particulière cette année : d'abord, elle permet cette fois aux étudiantes et étudiants de se rassembler et de fraterniser alors que la pandémie ne l'avait pas permis l'an dernier; ensuite, elle rassemble la communauté universitaire autour d'engagements forts, qui sont à l'image de ce qu'est l'ULB : libre, critique, vigilante et frondeuse !", a affirmé la rectrice de l'ULB, Annemie Schaus. La rectrice de la VUB, Caroline Pauwels, a quant à elle estimé que le thème choisi par les étudiants cette année ne pourrait pas être plus actuel. "Nos étudiants montrent qu'ils sont de vrais possibilistes, pleins d'espoir sans être naïfs et avec une forte volonté de faire un effort pour ce monde. J'en suis particulièrement fière. Vive Saint-V !", a-t-elle déclaré. (Belga)