Le plus vaste pays au monde a enregistré 8.779 nouvelles infections ces dernières 24 heures, portant le total à 502.436, la Russie restant le troisième État le plus touché par la pandémie après les États-Unis et le Brésil. Les autorités ont recensé 174 morts du virus ces dernières 24 heures, pour un total de 6.532 victimes officiellement enregistrées. Plus de 261.000 personnes sont considérées comme guéries. La ville de Moscou, épicentre de l'épidémie de Covid-19 dans le pays, a levé mardi le confinement imposé depuis fin mars à la population, s'appuyant sur des chiffres encourageants de chute des nouvelles infections. Les frontières ont également été rouvertes partiellement, notamment pour les Russes ayant un motif familial ou professionnel. Des critiques du Kremlin affirment que les autorités hâtent le déconfinement avant la grande parade militaire du 24 juin, à Moscou, commémorant la victoire sur les nazis, puis le référendum sur la réforme constitutionnelle, prévu fin avril mais reporté au 1er juillet. Si la Russie se targue d'avoir pu réorganiser à temps son système hospitalier pour lutter contre la pandémie et de mener une politique de dépistage massif de la population, le président de la Cour des comptes, Alexeï Koudrine, a estimé jeudi que le secteur russe de la santé était "significativement sous-financé, même dans son fonctionnement normal". M. Koudrine, une voix souvent critique au sein de l'élite russe, a ainsi appelé à une "reconstruction sérieuse" du secteur, notamment dans les régions, où les établissements ne disposent pas d'équipement moderne. (Belga)

Le plus vaste pays au monde a enregistré 8.779 nouvelles infections ces dernières 24 heures, portant le total à 502.436, la Russie restant le troisième État le plus touché par la pandémie après les États-Unis et le Brésil. Les autorités ont recensé 174 morts du virus ces dernières 24 heures, pour un total de 6.532 victimes officiellement enregistrées. Plus de 261.000 personnes sont considérées comme guéries. La ville de Moscou, épicentre de l'épidémie de Covid-19 dans le pays, a levé mardi le confinement imposé depuis fin mars à la population, s'appuyant sur des chiffres encourageants de chute des nouvelles infections. Les frontières ont également été rouvertes partiellement, notamment pour les Russes ayant un motif familial ou professionnel. Des critiques du Kremlin affirment que les autorités hâtent le déconfinement avant la grande parade militaire du 24 juin, à Moscou, commémorant la victoire sur les nazis, puis le référendum sur la réforme constitutionnelle, prévu fin avril mais reporté au 1er juillet. Si la Russie se targue d'avoir pu réorganiser à temps son système hospitalier pour lutter contre la pandémie et de mener une politique de dépistage massif de la population, le président de la Cour des comptes, Alexeï Koudrine, a estimé jeudi que le secteur russe de la santé était "significativement sous-financé, même dans son fonctionnement normal". M. Koudrine, une voix souvent critique au sein de l'élite russe, a ainsi appelé à une "reconstruction sérieuse" du secteur, notamment dans les régions, où les établissements ne disposent pas d'équipement moderne. (Belga)