"Les réacteur controversés en toc de Tihange et Doel constituent un risque direct pour la santé et la sécurité de toute la Rhénanie-du-Nord-Westphalie", a déclaré Armin Laschet, leader de la CDU dans le Land, qui devrait hériter du poste de ministre-président. "Nous espérons que la coalition (sortante) rouge-verte n'a pas pris des engagements qui nous empêcheraient de nous retirer aussi vite que possible."

Le sort des centrales nucléaires belges est un sujet de préoccupation depuis belle lurette dans le Land limitrophe.

"Les réacteur controversés en toc de Tihange et Doel constituent un risque direct pour la santé et la sécurité de toute la Rhénanie-du-Nord-Westphalie", a déclaré Armin Laschet, leader de la CDU dans le Land, qui devrait hériter du poste de ministre-président. "Nous espérons que la coalition (sortante) rouge-verte n'a pas pris des engagements qui nous empêcheraient de nous retirer aussi vite que possible."Le sort des centrales nucléaires belges est un sujet de préoccupation depuis belle lurette dans le Land limitrophe.