"Nous nous sommes déjà entretenus assez longuement avec la direction de la Sonaca, pour voir comment la soutenir", a assuré le ministre Borsus. A l'heure actuelle, le chômage temporaire y concerne entre 50 et 60% des travailleurs. "Il sera encore de 40% à la fin de l'année", a-t-il ajouté. Mardi soir, Airbus a fait part de son intention de supprimer environ 15.000 emplois d'ici l'été 2021, en réponse à la crise du coronavirus qui a frappé de plein fouet le secteur aérien. Dans ce contexte, le groupe sera contraint de réduire, au cours des deux prochaines années, de 40% ses productions et livraisons d'avions commerciaux. Quelque 5.000 emplois sont menacés en France, 5.100 en Allemagne, 900 en Espagne, 1.700 au Royaume-Uni et 1.300 sur d'autres sites d'Airbus dans le monde. Airbus n'a pas de site de production en Belgique mais notre pays compte plusieurs sous-traitants de l'avionneur, dont la Sonaca. (Belga)

"Nous nous sommes déjà entretenus assez longuement avec la direction de la Sonaca, pour voir comment la soutenir", a assuré le ministre Borsus. A l'heure actuelle, le chômage temporaire y concerne entre 50 et 60% des travailleurs. "Il sera encore de 40% à la fin de l'année", a-t-il ajouté. Mardi soir, Airbus a fait part de son intention de supprimer environ 15.000 emplois d'ici l'été 2021, en réponse à la crise du coronavirus qui a frappé de plein fouet le secteur aérien. Dans ce contexte, le groupe sera contraint de réduire, au cours des deux prochaines années, de 40% ses productions et livraisons d'avions commerciaux. Quelque 5.000 emplois sont menacés en France, 5.100 en Allemagne, 900 en Espagne, 1.700 au Royaume-Uni et 1.300 sur d'autres sites d'Airbus dans le monde. Airbus n'a pas de site de production en Belgique mais notre pays compte plusieurs sous-traitants de l'avionneur, dont la Sonaca. (Belga)