Des conditions ont été mises le 23 avril à cette réouverture: de 8h à 22h, maximum 4 personnes à table, port du masque lorsque les clients ne sont pas assis, pas de service au bar ou encore 1,5 mètre entre chaque table. Cette dernière condition suscite depuis jeudi la polémique. Le protocole établi avec le secteur prévoit la possibilité d'y déroger par l'installation de panneaux en plexiglass. Une option écartée par le commissariat Corona et par le ministre de la Justice, non sans susciter des remous dans les communes et parmi les exploitants. Le couvre-feu prend également fin et est remplacé par l'interdiction de se rassembler à plus de trois personnes entre 5h et minuit. A Bruxelles, la situation est paradoxale. La Région capitale s'est montrée est plus stricte que les deux autres Régions puisqu'elle a instauré un couvre-feu à partir de 22h et non de minuit. En Flandre et en Wallonie, où le couvre-feu commence à minuit, la population aura la liberté de sortir la nuit dès vendredi soir. En revanche, à Bruxelles, les habitants devront rester chez eux durant deux heures avant d'être à nouveau autorisés à sortir. Pour ce qui est du secteur culturel et événementiel ainsi que des offices religieux, les activités en extérieur réunissant jusqu'à 50 personnes sont autorisées. Le port du masque et le respect d'une distance physique appropriée sont toujours de mise. Dans le secteur de la jeunesse et des clubs sportifs, les activités organisées à l'extérieur sont autorisées avec un maximum de 25 participants et ce pour tous les âges, sans public et sans nuitée. Les enfants, jusqu'à 12 ans inclus, peuvent se retrouver à l'intérieur mais avec 10 participants au maximum. Les parcs d'attraction peuvent rouvrir leurs portes, et les brocantes et marchés aux puces professionnels sont à nouveau autorisés. (Belga)

Des conditions ont été mises le 23 avril à cette réouverture: de 8h à 22h, maximum 4 personnes à table, port du masque lorsque les clients ne sont pas assis, pas de service au bar ou encore 1,5 mètre entre chaque table. Cette dernière condition suscite depuis jeudi la polémique. Le protocole établi avec le secteur prévoit la possibilité d'y déroger par l'installation de panneaux en plexiglass. Une option écartée par le commissariat Corona et par le ministre de la Justice, non sans susciter des remous dans les communes et parmi les exploitants. Le couvre-feu prend également fin et est remplacé par l'interdiction de se rassembler à plus de trois personnes entre 5h et minuit. A Bruxelles, la situation est paradoxale. La Région capitale s'est montrée est plus stricte que les deux autres Régions puisqu'elle a instauré un couvre-feu à partir de 22h et non de minuit. En Flandre et en Wallonie, où le couvre-feu commence à minuit, la population aura la liberté de sortir la nuit dès vendredi soir. En revanche, à Bruxelles, les habitants devront rester chez eux durant deux heures avant d'être à nouveau autorisés à sortir. Pour ce qui est du secteur culturel et événementiel ainsi que des offices religieux, les activités en extérieur réunissant jusqu'à 50 personnes sont autorisées. Le port du masque et le respect d'une distance physique appropriée sont toujours de mise. Dans le secteur de la jeunesse et des clubs sportifs, les activités organisées à l'extérieur sont autorisées avec un maximum de 25 participants et ce pour tous les âges, sans public et sans nuitée. Les enfants, jusqu'à 12 ans inclus, peuvent se retrouver à l'intérieur mais avec 10 participants au maximum. Les parcs d'attraction peuvent rouvrir leurs portes, et les brocantes et marchés aux puces professionnels sont à nouveau autorisés. (Belga)