La Région wallonne ne veut plus de cet encombrant qui enjambe l'Escaut depuis le xiiie siècle mais nuit au xxie siècle à son élargissement et au passage de péniches de gros tonnage . Il y va de la prospérité même de la Wallonie, de sa future connexion avec le réseau fluvial français et les ports d'Anvers et de Rotterdam. Du très lourd, économiquement parlant.
...