Plus de 245.000 lignes de données sont ainsi rendues accessibles dans le but d'offrir une "vraie transparence des flux financiers des administrations publiques bruxelloises". Au-delà de la simple mise à disposition d'informations, l'outil doit permettre aux citoyens d'exploiter les données et de les réutiliser. Telle est en tout cas l'ambition du gouvernement régional. "Le droit de savoir est un des garants de notre démocratie. C'est l'objectif poursuivi par openbudgets: dévoiler ce qu'il advient de l'argent public", commente le ministre bruxellois de la Transition numérique et de la Simplification administrative, Bernard Clerfayt, cité dans le communiqué. "Openbudgets regroupe les données budgétaires encodées par les administrations publiques régionales dans les systèmes comptables et publiées sur la plateforme régionale data.brussels", détaille le communiqué. L'internaute peut visualiser les chiffres-clés ou accéder aux données brutes. (Belga)

Plus de 245.000 lignes de données sont ainsi rendues accessibles dans le but d'offrir une "vraie transparence des flux financiers des administrations publiques bruxelloises". Au-delà de la simple mise à disposition d'informations, l'outil doit permettre aux citoyens d'exploiter les données et de les réutiliser. Telle est en tout cas l'ambition du gouvernement régional. "Le droit de savoir est un des garants de notre démocratie. C'est l'objectif poursuivi par openbudgets: dévoiler ce qu'il advient de l'argent public", commente le ministre bruxellois de la Transition numérique et de la Simplification administrative, Bernard Clerfayt, cité dans le communiqué. "Openbudgets regroupe les données budgétaires encodées par les administrations publiques régionales dans les systèmes comptables et publiées sur la plateforme régionale data.brussels", détaille le communiqué. L'internaute peut visualiser les chiffres-clés ou accéder aux données brutes. (Belga)