"Les Bruxellois ont l'embarras du choix pour se faire vacciner. Pour cela, ils pouvaient se rendre jusqu'à présent dans un centre ou antenne de vaccination, chez leur médecin de famille, dans leur supermarché, dans un bus devant leur porte? Dorénavant, de nouveaux points de vaccination leur sont proposés comme leurs lieux de travail et les écoles, hautes-écoles et universités pour les plus jeunes, ainsi que dans quelques gares bruxelloises", indique vendredi la Commission communautaire commune (Cocom) dans un communiqué. De nouvelles antennes de vaccination locale voient le jour dans plusieurs communes bruxelloises, grâce à l'implication des pouvoirs et des équipes communales de Bruxelles-Ville, Etterbeek, Koekelberg, Molenbeek, Saint-Gilles, Saint-Josse et de Watermael-Boitsfort. Par ailleurs, les CPAS de Bruxelles, d'Anderlecht et de Schaerbeek participent également à l'effort commun dans la lutte contre le Covid-19, en menant des actions d'information et de vaccination auprès de leurs publics. Enfin, précise encore la Cocom, de nouvelles antennes de vaccination ont vu le jour au sein des hôpitaux pour vacciner toutes les personnes non encore vaccinées comme le personnel, les patients et les visiteurs. "Les pouvoirs organisateurs de l'enseignement francophone et néerlandophone, les opérateurs compétents et aussi les écoles secondaires, hautes écoles et universités organisent la vaccination de leurs élèves et étudiants. Familier aux jeunes, le milieu scolaire est un bon endroit pour informer et rassurer les élèves. Une attention particulière est portée à la sensibilisation et à l'information, avec l'aide des autorités et des associations spécialisées", ajoute la Cocom. A Bruxelles, les taux de vaccination des jeunes de 12 à 17 ans n'atteignent que 30% en première dose et 20% en deuxième dose. "Ils doivent impérativement augmenter pour assurer une année scolaire sereine. Les premiers jours d'action de vaccination sont déjà prometteurs", assure la Cocom. Actuellement, le taux d'incidence a diminué légèrement à Bruxelles pour atteindre 565 infections pour 100.000 habitants. Le taux de reproduction (soit le nombre d'infections provoquées par une personne malade) reste sous le seuil de 1 et s'élèvait à 0,99 le 17/09, contre 0,98 le 10/09. Ce qui signifie que la situation commence à se stabiliser. La Région comptait 217 hospitalisations le 16 septembre dont 64 en soins intensifs. Ces chiffres baissent légèrement. Le nombre de décès a reculé passant de 17 la semaine dernière à 8 cette semaine. (Belga)

"Les Bruxellois ont l'embarras du choix pour se faire vacciner. Pour cela, ils pouvaient se rendre jusqu'à présent dans un centre ou antenne de vaccination, chez leur médecin de famille, dans leur supermarché, dans un bus devant leur porte? Dorénavant, de nouveaux points de vaccination leur sont proposés comme leurs lieux de travail et les écoles, hautes-écoles et universités pour les plus jeunes, ainsi que dans quelques gares bruxelloises", indique vendredi la Commission communautaire commune (Cocom) dans un communiqué. De nouvelles antennes de vaccination locale voient le jour dans plusieurs communes bruxelloises, grâce à l'implication des pouvoirs et des équipes communales de Bruxelles-Ville, Etterbeek, Koekelberg, Molenbeek, Saint-Gilles, Saint-Josse et de Watermael-Boitsfort. Par ailleurs, les CPAS de Bruxelles, d'Anderlecht et de Schaerbeek participent également à l'effort commun dans la lutte contre le Covid-19, en menant des actions d'information et de vaccination auprès de leurs publics. Enfin, précise encore la Cocom, de nouvelles antennes de vaccination ont vu le jour au sein des hôpitaux pour vacciner toutes les personnes non encore vaccinées comme le personnel, les patients et les visiteurs. "Les pouvoirs organisateurs de l'enseignement francophone et néerlandophone, les opérateurs compétents et aussi les écoles secondaires, hautes écoles et universités organisent la vaccination de leurs élèves et étudiants. Familier aux jeunes, le milieu scolaire est un bon endroit pour informer et rassurer les élèves. Une attention particulière est portée à la sensibilisation et à l'information, avec l'aide des autorités et des associations spécialisées", ajoute la Cocom. A Bruxelles, les taux de vaccination des jeunes de 12 à 17 ans n'atteignent que 30% en première dose et 20% en deuxième dose. "Ils doivent impérativement augmenter pour assurer une année scolaire sereine. Les premiers jours d'action de vaccination sont déjà prometteurs", assure la Cocom. Actuellement, le taux d'incidence a diminué légèrement à Bruxelles pour atteindre 565 infections pour 100.000 habitants. Le taux de reproduction (soit le nombre d'infections provoquées par une personne malade) reste sous le seuil de 1 et s'élèvait à 0,99 le 17/09, contre 0,98 le 10/09. Ce qui signifie que la situation commence à se stabiliser. La Région comptait 217 hospitalisations le 16 septembre dont 64 en soins intensifs. Ces chiffres baissent légèrement. Le nombre de décès a reculé passant de 17 la semaine dernière à 8 cette semaine. (Belga)