"Malgré une rigueur budgétaire" imposée par le transfert du financement des zones de secours, le collège provincial s'est réjoui de présenter un budget 2022 "en phase avec ses nouvelles réalités". L'investissement dans les équipements photovoltaïques s'inscrit dans la politique de l'institution provinciale qui vise la neutralité carbone à l'horizon 2030. Parallèlement, 648.750 euros ont été dégagés afin de mener des audits d'efficacité énergétique pour quatre écoles. Ce sont également 600.000 euros qui vont être consacrés au renouvellement du parc automobile provincial par l'achat de véhicules plus écologiques au regard des normes actuelles. Au-delà de la réduction de sa consommation énergétique, l'institution provinciale va continuer à investir dans les domaines définis comme prioritaires depuis sa réforme, à savoir le mieux-vivre, la culture et l'enseignement. L'un des projets budgétisés est notamment la rénovation et l'aménagement des bâtiments acquis en vue du déménagement de la Maison provinciale du Mieux-être de Tamines. Des travaux sont également prévus à l'École d'Agronomie et des Sciences de Ciney. En matière de participation citoyenne, des appels à projets en vue de l'aménagement ou de l'embellissement des espaces publics ou du patrimoine vont être lancés. Une enveloppe de 200.000 euros a été libérée en ce sens. Par ailleurs, une nouvelle phase de travaux relatifs à la stabilisation de la cathédrale Saint-Aubain de Namur va être largement subsidiée, ajoute encore le collège provincial. (Belga)

"Malgré une rigueur budgétaire" imposée par le transfert du financement des zones de secours, le collège provincial s'est réjoui de présenter un budget 2022 "en phase avec ses nouvelles réalités". L'investissement dans les équipements photovoltaïques s'inscrit dans la politique de l'institution provinciale qui vise la neutralité carbone à l'horizon 2030. Parallèlement, 648.750 euros ont été dégagés afin de mener des audits d'efficacité énergétique pour quatre écoles. Ce sont également 600.000 euros qui vont être consacrés au renouvellement du parc automobile provincial par l'achat de véhicules plus écologiques au regard des normes actuelles. Au-delà de la réduction de sa consommation énergétique, l'institution provinciale va continuer à investir dans les domaines définis comme prioritaires depuis sa réforme, à savoir le mieux-vivre, la culture et l'enseignement. L'un des projets budgétisés est notamment la rénovation et l'aménagement des bâtiments acquis en vue du déménagement de la Maison provinciale du Mieux-être de Tamines. Des travaux sont également prévus à l'École d'Agronomie et des Sciences de Ciney. En matière de participation citoyenne, des appels à projets en vue de l'aménagement ou de l'embellissement des espaces publics ou du patrimoine vont être lancés. Une enveloppe de 200.000 euros a été libérée en ce sens. Par ailleurs, une nouvelle phase de travaux relatifs à la stabilisation de la cathédrale Saint-Aubain de Namur va être largement subsidiée, ajoute encore le collège provincial. (Belga)