Ce projet qui remonte à environ cinq ans est parti des résultats d'un diagnostic territorial réalisé par la province de Namur. "Le but était de faire un état de l'offre de formations. On s'est rendu compte que certaines zones étaient largement défavorisées. Ces zones correspondaient aux régions où le taux de chômage est important et où le niveau de qualification est faible. On était dans un cercle vicieux car les gens de ces régions avaient des difficultés à trouver des formations près de chez eux. Ce qui leur demandait des moyens importants pour les transports qui n'étaient, de plus, pas forcément adaptés", explique Marie-France Marlière, inspectrice générale de l'enseignement provincial. Face à ce constat, la province de Namur s'est associée aux communes de Walcourt, de Gedinne et leurs agences de développement local (ADL) afin de proposer en décentralisation une partie des formations continues et qualifiantes déployées sur le site du Campus provincial de Salzinnes (Namur). "On vise le public des administrations et les demandeurs d'emploi. Nous avons actuellement une formation en matière de sécurité, d'accueil d'enfants et d'aide soignant", précise Marie-France Marlière. Dès septembre prochain, d'autres formations spécifiques seront mises en place et cibleront différentes catégories professionnelles telles que les agents des pouvoirs locaux, enseignants, policiers, pompiers, ambulanciers. (Belga)