Les instances de la province de Hainaut ont précisé, en marge du Conseil provincial, que 20 respirateurs, 50 pousse-seringues et 60 moniteurs ont été distribués aux infrastructures hospitalières du Hainaut. La province de Hainaut avait fait le choix, au plus fort de la crise sanitaire au printemps dernier, d'acquérir du matériel médical qu'elle destinait aux hôpitaux hainuyers, notamment des respirateurs, des pousse-seringues, des appareils de monitoring de saturation d'oxygène. "Ce matériel n'est malheureusement pas arrivé suffisamment rapidement pour faire face aux besoins de la première vague", ont ajouté mardi les instances du Hainaut, qui disposent désormais de 30 respirateurs, 100 pousse-seringues et 150 moniteurs SpO2. Le député provincial Pascal Lafosse (PS) a souligné que la province conservait une réserve stratégique d'urgence de cinq respirateurs, de 30 pousse-seringues et de 50 moniteurs pour faire face aux demandes éventuelles. "Nous conservons cinq respirateurs pour répondre aux besoins des hôpitaux de Wallonie picarde", a encore précisé le député montois. (Belga)

Les instances de la province de Hainaut ont précisé, en marge du Conseil provincial, que 20 respirateurs, 50 pousse-seringues et 60 moniteurs ont été distribués aux infrastructures hospitalières du Hainaut. La province de Hainaut avait fait le choix, au plus fort de la crise sanitaire au printemps dernier, d'acquérir du matériel médical qu'elle destinait aux hôpitaux hainuyers, notamment des respirateurs, des pousse-seringues, des appareils de monitoring de saturation d'oxygène. "Ce matériel n'est malheureusement pas arrivé suffisamment rapidement pour faire face aux besoins de la première vague", ont ajouté mardi les instances du Hainaut, qui disposent désormais de 30 respirateurs, 100 pousse-seringues et 150 moniteurs SpO2. Le député provincial Pascal Lafosse (PS) a souligné que la province conservait une réserve stratégique d'urgence de cinq respirateurs, de 30 pousse-seringues et de 50 moniteurs pour faire face aux demandes éventuelles. "Nous conservons cinq respirateurs pour répondre aux besoins des hôpitaux de Wallonie picarde", a encore précisé le député montois. (Belga)