M. Bracke, jusqu'à peu président de la N-VA à Gand, a entamé son explication par l'expression "ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort". M.Bracke a répété qu'il n'avait plus été rémunéré pour son rôle de conseiller chez Telenet depuis sa prise de fonction comme président de la chambre des représentants. Des propos qui lui ont valu d'être raillé par le bourgmestre Daniël Termont (sp.a).

Le nationaliste a proposé que le conseil communal enquête sur toutes les intercommunales et autres structures dans lesquelles des mandataires siègent, afin d'en diminuer le nombre. La proposition de Bracke a été élargie par un amendement porté par la majorité (sp.a, Groen et Open Vld) pour inclure les partenariats communaux. Un rapport sera présenté en mai. "J'espère que c'est le dernier scandale", a lancé Veli Yüksel, chef du groupe CD&V. "Ce n'est pas bon pour la politique et pour l'image de notre ville. Ce n'est pas la faute de l'opposition si ces affaires sont mises au jour et discutées."

M. Bracke, jusqu'à peu président de la N-VA à Gand, a entamé son explication par l'expression "ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort". M.Bracke a répété qu'il n'avait plus été rémunéré pour son rôle de conseiller chez Telenet depuis sa prise de fonction comme président de la chambre des représentants. Des propos qui lui ont valu d'être raillé par le bourgmestre Daniël Termont (sp.a). Le nationaliste a proposé que le conseil communal enquête sur toutes les intercommunales et autres structures dans lesquelles des mandataires siègent, afin d'en diminuer le nombre. La proposition de Bracke a été élargie par un amendement porté par la majorité (sp.a, Groen et Open Vld) pour inclure les partenariats communaux. Un rapport sera présenté en mai. "J'espère que c'est le dernier scandale", a lancé Veli Yüksel, chef du groupe CD&V. "Ce n'est pas bon pour la politique et pour l'image de notre ville. Ce n'est pas la faute de l'opposition si ces affaires sont mises au jour et discutées."