Le modèle "2 +2" de la ministre Verlinden "est une proposition très ancienne du CD&V qui sent la naphtaline. Le CD&V voit d'abord une déliquescence de l'Etat fédéral et puis une Belgique dirigée par la Flandre et la Wallonie et un statut de sous-Région pour Bruxelles, sous la tutelle des deux autres", a commenté le chef de file des écologistes francophones à Bruxelles, interrogé par la Première (RTBF). Celui-ci a ajouté qu'à l'occasion de la sixième réforme de l'Etat, le CD&V voulait des allocations familiales différentes pour les petits bruxellois néerlandophones et francophones. "Je dirais qu'il est temps, au delà des déclarations du CDV et de Mme Verlinden d'avoir un discours et des propositions. Par exemple entre écologistes francophones et néerlandophones on en discute depuis longtemps et on en a. Par exemple, pourquoi ne pas faire de listes bilingues à Bruxelles. Doit-on continuer à avoir des commissions communautaires? N'y a-t-il pas moyen de réfléchir à un meilleur fonctionnement des institutions à Bruxelles", a-t-il demandé. Selon Alain Maron, le programme Ecolo va dans la direction de quatre Régions. Ecolo pense ainsi, a-t-il dit, qu'il faut régionaliser la politique de la Petite enfance dont la séparation communautaire à Bruxelles n'a pas de sens. (Belga)

Le modèle "2 +2" de la ministre Verlinden "est une proposition très ancienne du CD&V qui sent la naphtaline. Le CD&V voit d'abord une déliquescence de l'Etat fédéral et puis une Belgique dirigée par la Flandre et la Wallonie et un statut de sous-Région pour Bruxelles, sous la tutelle des deux autres", a commenté le chef de file des écologistes francophones à Bruxelles, interrogé par la Première (RTBF). Celui-ci a ajouté qu'à l'occasion de la sixième réforme de l'Etat, le CD&V voulait des allocations familiales différentes pour les petits bruxellois néerlandophones et francophones. "Je dirais qu'il est temps, au delà des déclarations du CDV et de Mme Verlinden d'avoir un discours et des propositions. Par exemple entre écologistes francophones et néerlandophones on en discute depuis longtemps et on en a. Par exemple, pourquoi ne pas faire de listes bilingues à Bruxelles. Doit-on continuer à avoir des commissions communautaires? N'y a-t-il pas moyen de réfléchir à un meilleur fonctionnement des institutions à Bruxelles", a-t-il demandé. Selon Alain Maron, le programme Ecolo va dans la direction de quatre Régions. Ecolo pense ainsi, a-t-il dit, qu'il faut régionaliser la politique de la Petite enfance dont la séparation communautaire à Bruxelles n'a pas de sens. (Belga)