C'est une hausse de... 166 % en un an, par rapport aux 10,37 millions de 2011. Les plus dépensiers l'an dernier ? Les extrémistes du Vlaams Belang avec 5,4 millions d'euros, contre 2,7 millions en 2011. Suivent la N-VA (4,6 millions en 2012, contre 1,3 en 2011) et le SP.A (3,6 ; contre 1,6). Le classement francophone : PS (2,4 ; contre 1,2), MR (2,4 millions, contre 800.000), Ecolo (1,8 million, contre 600,000), CDH (1,2 million, contre 600,000) et FDF (111.000, contre 123.000) seul parti à avoir réduit ses dépenses de propagande.

C. A.

C'est une hausse de... 166 % en un an, par rapport aux 10,37 millions de 2011. Les plus dépensiers l'an dernier ? Les extrémistes du Vlaams Belang avec 5,4 millions d'euros, contre 2,7 millions en 2011. Suivent la N-VA (4,6 millions en 2012, contre 1,3 en 2011) et le SP.A (3,6 ; contre 1,6). Le classement francophone : PS (2,4 ; contre 1,2), MR (2,4 millions, contre 800.000), Ecolo (1,8 million, contre 600,000), CDH (1,2 million, contre 600,000) et FDF (111.000, contre 123.000) seul parti à avoir réduit ses dépenses de propagande. C. A.