L'Agence de la maison impériale a déclaré vendredi que la princesse Mako, 29 ans, épouserait Kei Komuro le 26 octobre, ont rapporté des médias locaux. Mais l'union ne débutera pas dans les meilleures conditions, l'agence ayant indiqué aux journalistes que la princesse souffrait de stress post-traumatique en raison de la forte couverture médiatique ayant entouré sa personne et sa famille. Mako, qui est la fille du frère cadet de l'empereur Naruhito, a enduré des années de critiques et d'atermoiements au sujet de son projet de mariage avec Kei Komuro, également âgé de 29 ans. Selon les règles de succession impériale au Japon, Mako perdra son titre après son mariage avec un roturier. Mais son compagnon est toujours critiqué pour des allégations selon lesquelles sa mère aurait emprunté de l'argent à un ancien fiancé et ne l'aurait pas remboursé. L'ex-compagnon de Mme Komuro l'accuse de ne pas lui avoir remboursé plus de 4 millions de yens (environ 30.000 euros), une somme qu'elle lui aurait empruntée pour financer une partie des études de son fils. Cette querelle, qui n'est toujours pas réglée, avait fait scandale au Japon, où un comportement irréprochable est attendu des membres de la famille impériale. Kei Komuro est parti en 2018 aux États-Unis pour y poursuivre ses études de droit, une décision qui avait été perçue au Japon comme une tentative de faire baisser la pression. Le couple devrait s'installer à New York après le mariage. M. Komuro est rentré au Japon en début de semaine. Il observe actuellement la quarantaine obligatoire de 14 jours imposée par le Japon pour les arrivées de l'étranger, et les médias locaux ont déclaré que le couple devrait être réuni pour la première fois depuis environ trois ans lorsqu'il sortira le 11 octobre. (Belga)

L'Agence de la maison impériale a déclaré vendredi que la princesse Mako, 29 ans, épouserait Kei Komuro le 26 octobre, ont rapporté des médias locaux. Mais l'union ne débutera pas dans les meilleures conditions, l'agence ayant indiqué aux journalistes que la princesse souffrait de stress post-traumatique en raison de la forte couverture médiatique ayant entouré sa personne et sa famille. Mako, qui est la fille du frère cadet de l'empereur Naruhito, a enduré des années de critiques et d'atermoiements au sujet de son projet de mariage avec Kei Komuro, également âgé de 29 ans. Selon les règles de succession impériale au Japon, Mako perdra son titre après son mariage avec un roturier. Mais son compagnon est toujours critiqué pour des allégations selon lesquelles sa mère aurait emprunté de l'argent à un ancien fiancé et ne l'aurait pas remboursé. L'ex-compagnon de Mme Komuro l'accuse de ne pas lui avoir remboursé plus de 4 millions de yens (environ 30.000 euros), une somme qu'elle lui aurait empruntée pour financer une partie des études de son fils. Cette querelle, qui n'est toujours pas réglée, avait fait scandale au Japon, où un comportement irréprochable est attendu des membres de la famille impériale. Kei Komuro est parti en 2018 aux États-Unis pour y poursuivre ses études de droit, une décision qui avait été perçue au Japon comme une tentative de faire baisser la pression. Le couple devrait s'installer à New York après le mariage. M. Komuro est rentré au Japon en début de semaine. Il observe actuellement la quarantaine obligatoire de 14 jours imposée par le Japon pour les arrivées de l'étranger, et les médias locaux ont déclaré que le couple devrait être réuni pour la première fois depuis environ trois ans lorsqu'il sortira le 11 octobre. (Belga)