"Il est vital que le volet budgétaire en réaction à cette crise soit suffisamment puissant dans l'ensemble de la zone euro. Les gouvernements doivent être côte à côte pour déployer ensemble des politiques optimales face à un choc commun dont nul n'est responsable", écrit-elle dans une tribune mise en ligne par Le Monde. Ces propos interviennent le jour même où une réunion marathon des Etats membres de l'UE pour trouver une réponse économique commune face au coronavirus s'est achevée sur un échec. Les Pays-Bas ont notamment refusé de céder aux demandes des pays du sud comme l'Italie. "Si tous les pays ne se relèvent pas, les autres en pâtiront. En se montrant solidaire, on sert en fait ses propres intérêts", met en garde Christine Lagarde. "Un total alignement des politiques budgétaire et monétaire, et l'égalité de traitement face au virus sont le meilleur moyen de protéger notre capacité productive et l'emploi, en vue de retrouver des taux de croissance et d'inflation soutenables une fois que la pandémie aura pris fin", estime la patronne de la Banque centrale européenne. Les membres de l'Eurogroupe, l'instance qui réunit les ministres des Finances de la zone euro, doivent se retrouver pour une nouvelle réunion par visioconférence jeudi en fin d'après-midi. (Belga)

"Il est vital que le volet budgétaire en réaction à cette crise soit suffisamment puissant dans l'ensemble de la zone euro. Les gouvernements doivent être côte à côte pour déployer ensemble des politiques optimales face à un choc commun dont nul n'est responsable", écrit-elle dans une tribune mise en ligne par Le Monde. Ces propos interviennent le jour même où une réunion marathon des Etats membres de l'UE pour trouver une réponse économique commune face au coronavirus s'est achevée sur un échec. Les Pays-Bas ont notamment refusé de céder aux demandes des pays du sud comme l'Italie. "Si tous les pays ne se relèvent pas, les autres en pâtiront. En se montrant solidaire, on sert en fait ses propres intérêts", met en garde Christine Lagarde. "Un total alignement des politiques budgétaire et monétaire, et l'égalité de traitement face au virus sont le meilleur moyen de protéger notre capacité productive et l'emploi, en vue de retrouver des taux de croissance et d'inflation soutenables une fois que la pandémie aura pris fin", estime la patronne de la Banque centrale européenne. Les membres de l'Eurogroupe, l'instance qui réunit les ministres des Finances de la zone euro, doivent se retrouver pour une nouvelle réunion par visioconférence jeudi en fin d'après-midi. (Belga)