Sanna Marin a été testée vendredi après son retour. Il s'agit de son premier test négatif. Elle reste donc volontairement en quarantaine pour le moment et réalisera un second test lundi. Si le résultat s'avère à nouveau négatif, elle mettra fin à sa quarantaine, a indiqué samedi le gouvernement finlandais. La Première ministre finlandaise n'a pas été la seule à quitter le sommet plus tôt que prévu en raison d'un contact avec une personne infectée. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen avait dû faire de même jeudi en tout début de sommet. Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki, quant à lui, n'avait pas fait le déplacement à Bruxelles pour la même raison. (Belga)

Sanna Marin a été testée vendredi après son retour. Il s'agit de son premier test négatif. Elle reste donc volontairement en quarantaine pour le moment et réalisera un second test lundi. Si le résultat s'avère à nouveau négatif, elle mettra fin à sa quarantaine, a indiqué samedi le gouvernement finlandais. La Première ministre finlandaise n'a pas été la seule à quitter le sommet plus tôt que prévu en raison d'un contact avec une personne infectée. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen avait dû faire de même jeudi en tout début de sommet. Le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki, quant à lui, n'avait pas fait le déplacement à Bruxelles pour la même raison. (Belga)