L'an dernier, la ponctualité sur le rail avait atteint son plus bas niveau en cinq ans, avec un taux de 87,2% pour l'ensemble de l'année. Septembre (83,9%) avait alors été l'un des plus mauvais mois en la matière. Depuis le début de cette année, il y a par contre eu une nette amélioration: la ponctualité n'a en effet été inférieure aux 90,0% qu'en mai et en juin. Elle a en revanche culminé à 94,0% en août, son niveau le plus élevé en quatre ans. Il n'est dès lors pas surprenant que la ponctualité globale de cette année soit bien supérieure à celle en 2018: elle était de 91% de janvier à août, contre 88% à la même période l'an dernier. (Belga)