Comment définir le populisme d'extrême droite de Matteo Salvini, leader de la Ligue en Italie? L'ancien Premier ministre Enrico Letta a eu une formule choc à la télévision italienne pour le décrire, mercredi: "Salvini n'est pas un leader, c'est un follower de ses followers". L'ancien chef de gouvernement dénonce régulèrement le risque que fait peser son nationalisme exacerbé, parfois jusqu'aux confins du folklore, et met en garde contre le risque d'une sortie de l'Italie de l'Union européenne.

Isabelle Durant, ancienne vice-Première ministre Ecolo, aujourd'hui secrétaire générale adjointe de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced), scrute désormais de loin les agitations politiques européennes. Elle a toutefois puisé dans ses souvenirs pour répondre sur Twitter une phrase empruntée à un de ses anciens collègues: "C'était déjà feu (pas long feu !) Steve Stevaert, star flamande de la politique dans les années 2000 qui disait: "La politique c'est comme un disc-jockey: il faut donner aux gens la musique qu'ils veulent entendre".

Steve Stevaert était surnommé 'Steve Stunt' en Flandre parce qu'il parvenait toujours à surprendre et à créer l'événement avec des idées effectivement destinées à plaire aux citoyens - il fut par exemple le premier à prôner la gratuité des transports publics.

Comment définir le populisme d'extrême droite de Matteo Salvini, leader de la Ligue en Italie? L'ancien Premier ministre Enrico Letta a eu une formule choc à la télévision italienne pour le décrire, mercredi: "Salvini n'est pas un leader, c'est un follower de ses followers". L'ancien chef de gouvernement dénonce régulèrement le risque que fait peser son nationalisme exacerbé, parfois jusqu'aux confins du folklore, et met en garde contre le risque d'une sortie de l'Italie de l'Union européenne.Isabelle Durant, ancienne vice-Première ministre Ecolo, aujourd'hui secrétaire générale adjointe de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced), scrute désormais de loin les agitations politiques européennes. Elle a toutefois puisé dans ses souvenirs pour répondre sur Twitter une phrase empruntée à un de ses anciens collègues: "C'était déjà feu (pas long feu !) Steve Stevaert, star flamande de la politique dans les années 2000 qui disait: "La politique c'est comme un disc-jockey: il faut donner aux gens la musique qu'ils veulent entendre".Steve Stevaert était surnommé 'Steve Stunt' en Flandre parce qu'il parvenait toujours à surprendre et à créer l'événement avec des idées effectivement destinées à plaire aux citoyens - il fut par exemple le premier à prôner la gratuité des transports publics.