"Mais il ne sera jamais question que des particuliers infligent des amendes à d'autres particuliers", a assuré le cabinet du ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem.

De plus en plus d'automobilistes roulent sous influence la nuit, et plus particulièrement les personnes entre 26 et 29 ans, d'après des chiffres de l'institut Vias, qui souhaite voir augmenter les contrôles d'alcoolémie. Pour ce faire, Vias suggère de privatiser une partie des contrôles de vitesse.

L'amélioration de l'efficacité de ceux-ci demeure un point d'attention pour la police fédérale qui "mène actuellement un exercice de réflexion sur la manière de les rendre plus efficaces, en n'excluant pas le recours à des sociétés privées pour certaines tâches", explique le cabinet du ministre De Crem. "Mais il ne sera jamais question que des particuliers infligent des amendes à d'autres particuliers".

"Mais il ne sera jamais question que des particuliers infligent des amendes à d'autres particuliers", a assuré le cabinet du ministre de l'Intérieur, Pieter De Crem.De plus en plus d'automobilistes roulent sous influence la nuit, et plus particulièrement les personnes entre 26 et 29 ans, d'après des chiffres de l'institut Vias, qui souhaite voir augmenter les contrôles d'alcoolémie. Pour ce faire, Vias suggère de privatiser une partie des contrôles de vitesse. L'amélioration de l'efficacité de ceux-ci demeure un point d'attention pour la police fédérale qui "mène actuellement un exercice de réflexion sur la manière de les rendre plus efficaces, en n'excluant pas le recours à des sociétés privées pour certaines tâches", explique le cabinet du ministre De Crem. "Mais il ne sera jamais question que des particuliers infligent des amendes à d'autres particuliers".