Si le spectacle et la vitesse auraient dû se limiter aux pistes du rallye, quelques automobilistes circulant aux abords du tracé officiel ont également appuyé sur le champignon. Plus de 15.000 véhicules ont été flashés par des radars installés à proximité de l'épreuve. Environ 400 ont été verbalisés pour excès de vitesse. "Samedi, un radar a enregistré un véhicule roulant à 215 km/h à Flémalle. En outre, quelque 250 conducteurs ont été contrôlés de manière plus approfondie pour alcool, stupéfiants, documents du véhicule en ordre, etc.", explique la police fédérale dans un communiqué. Vendredi après-midi, un riverain avait forcé un barrage du rallye à Ben-Ahin afin de regagner son domicile à Andenne. Deux personnes avaient été blessées dans cet incident, avait indiqué la police locale. Les forces de l'ordre avaient déployé de grands moyens pour encadrer ce rallye se déroulant sur un vaste territoire, de vendredi à dimanche. "Sur le terrain, ce sont les zones de Huy, Condroz, Meuse-Hesbaye, Hesbaye-Ouest et Les Arches qui sont particulièrement sollicitées pour la police locale. La police de la route était présente pour garantir la sécurité des routes sur et aux abords du parcours en effectuant, notamment, des contrôles de vitesse aux alentours." Deux drones de la police fédérale de Liège étaient également engagés, en plus de l'hélicoptère de l'appui aérien, pour assurer l'observation aérienne et détecter tout comportement dangereux et délictueux, ainsi que les éventuels problèmes de mobilité, ajoute la police fédérale. (Belga)

Si le spectacle et la vitesse auraient dû se limiter aux pistes du rallye, quelques automobilistes circulant aux abords du tracé officiel ont également appuyé sur le champignon. Plus de 15.000 véhicules ont été flashés par des radars installés à proximité de l'épreuve. Environ 400 ont été verbalisés pour excès de vitesse. "Samedi, un radar a enregistré un véhicule roulant à 215 km/h à Flémalle. En outre, quelque 250 conducteurs ont été contrôlés de manière plus approfondie pour alcool, stupéfiants, documents du véhicule en ordre, etc.", explique la police fédérale dans un communiqué. Vendredi après-midi, un riverain avait forcé un barrage du rallye à Ben-Ahin afin de regagner son domicile à Andenne. Deux personnes avaient été blessées dans cet incident, avait indiqué la police locale. Les forces de l'ordre avaient déployé de grands moyens pour encadrer ce rallye se déroulant sur un vaste territoire, de vendredi à dimanche. "Sur le terrain, ce sont les zones de Huy, Condroz, Meuse-Hesbaye, Hesbaye-Ouest et Les Arches qui sont particulièrement sollicitées pour la police locale. La police de la route était présente pour garantir la sécurité des routes sur et aux abords du parcours en effectuant, notamment, des contrôles de vitesse aux alentours." Deux drones de la police fédérale de Liège étaient également engagés, en plus de l'hélicoptère de l'appui aérien, pour assurer l'observation aérienne et détecter tout comportement dangereux et délictueux, ainsi que les éventuels problèmes de mobilité, ajoute la police fédérale. (Belga)