"L'objectif est d'analyser sans risque, d'une manière rapide et efficace, les bagages abandonnés suspects afin de savoir s'ils contiennent des explosifs, armes, etc.", précise la police. Les nouveaux appareils pourront être utilisés tant en intérieur qu'en extérieur. Les opérations de ce type sont de plus en plus nombreuses. Le Service d'enlèvement et de destruction d'engins explosifs (SEDEE) est intervenu 320 fois pour des paquets suspects en un an et demi, soit quatre interventions par semaine. Tandis que durant la période 2014-2015, les services de déminage intervenaient en moyenne deux fois par semaine. (Belga)

"L'objectif est d'analyser sans risque, d'une manière rapide et efficace, les bagages abandonnés suspects afin de savoir s'ils contiennent des explosifs, armes, etc.", précise la police. Les nouveaux appareils pourront être utilisés tant en intérieur qu'en extérieur. Les opérations de ce type sont de plus en plus nombreuses. Le Service d'enlèvement et de destruction d'engins explosifs (SEDEE) est intervenu 320 fois pour des paquets suspects en un an et demi, soit quatre interventions par semaine. Tandis que durant la période 2014-2015, les services de déminage intervenaient en moyenne deux fois par semaine. (Belga)