Les membres de la police fédérale se sont réunis vendredi matin, vers 9h30, devant la gare de Namur et se sont rendus sur plusieurs sites de la police fédérale pour y constater le manque de moyens. Les syndicats se sont d'abord dirigés vers le site Pépin, où se trouve le laboratoire technique et scientifique de la police fédérale, avant de rallier le site Arsenal. "Manuela Cadelli, la présidente de l'association syndicale des magistrats, nous a rejoints durant le cortège, nous avons rencontré le directeur coordinateur de la police fédérale de Namur et nous avons pu faire part de nos revendications à l'ensemble des directeurs judiciaires de Wallonie", ajoute Eddy Quaino, mandataire permanent à la CGSP Police. "Ils les transmettront au plus haut niveau." Le front commun syndical mènera une action similaire à Dinant et organisera prochainement une manifestation à Bruxelles. "Nous espérons l'organiser avant la fin du mois de mars mais la date n'a pas encore été arrêtée", précise Eddy Quaino. La CGSP souhaite par ailleurs réactiver le préavis de grève suspendu jusqu'à la fin du conclave budgétaire du gouvernement fédéral afin de couvrir les prochaines actions. Les syndicats réclament notamment l'engagement de personnel opérationnel, logistique et administratif, des moyens complémentaires pour l'achat de matériel ainsi que la rénovation des infrastructures "dans un état de délabrement avancé". (Belga)

Les membres de la police fédérale se sont réunis vendredi matin, vers 9h30, devant la gare de Namur et se sont rendus sur plusieurs sites de la police fédérale pour y constater le manque de moyens. Les syndicats se sont d'abord dirigés vers le site Pépin, où se trouve le laboratoire technique et scientifique de la police fédérale, avant de rallier le site Arsenal. "Manuela Cadelli, la présidente de l'association syndicale des magistrats, nous a rejoints durant le cortège, nous avons rencontré le directeur coordinateur de la police fédérale de Namur et nous avons pu faire part de nos revendications à l'ensemble des directeurs judiciaires de Wallonie", ajoute Eddy Quaino, mandataire permanent à la CGSP Police. "Ils les transmettront au plus haut niveau." Le front commun syndical mènera une action similaire à Dinant et organisera prochainement une manifestation à Bruxelles. "Nous espérons l'organiser avant la fin du mois de mars mais la date n'a pas encore été arrêtée", précise Eddy Quaino. La CGSP souhaite par ailleurs réactiver le préavis de grève suspendu jusqu'à la fin du conclave budgétaire du gouvernement fédéral afin de couvrir les prochaines actions. Les syndicats réclament notamment l'engagement de personnel opérationnel, logistique et administratif, des moyens complémentaires pour l'achat de matériel ainsi que la rénovation des infrastructures "dans un état de délabrement avancé". (Belga)