"C'est beaucoup d'argent, mais nous avons de grandes attentes", a déclaré le chef de corps Nicholas Paelinck de la zone de police "Westkust" (Coxyde, La Panne et Nieuport). Les drones vont notamment servir à lutter contre l'immigration clandestine et le trafic d'êtres humains. Ils permettront également de rechercher des enfants égarés sur la plage, des personnes âgées portées disparues ou en cas de risque de noyade. Le plus onéreux des engins se déplace à une vitesse allant jusqu'à 60 km/h, pèse 6 kg et peut se hisser à 1 km dans les airs. Il ne pourra cependant voler qu'à 90 mètres de haut pour des raisons de sécurité. (Belga)