Des criminels profitent de l'angoisse causée par l'épidémie de covid-19 pour arnaquer les consommateurs, prévient la police. Ils affirment que leurs produits atténuent le virus ou permettent de s'en débarrasser. Il s'agit de masques, vaccins non autorisés, purificateurs d'air, compléments alimentaires ou d'huiles essentielles. "L'efficacité de ces produits n'est généralement pas prouvée, ou pas encore. Certains pourraient même entraîner des effets secondaires dangereux", préviennent les forces de l'ordre. La police demande d'effectuer ce type d'achat dans des pharmacies agréées, listées sur le site de l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé. Elle recommande aussi d'être vigilant sur Internet. Les médicaments occupent la 10e place sur la liste des produits contrefaits les plus populaires, selon une étude de l'Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle et de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Cela représente une valeur totale de 4,4 milliards de dollars, soit plus de 4 millions d'euros. (Belga)

Des criminels profitent de l'angoisse causée par l'épidémie de covid-19 pour arnaquer les consommateurs, prévient la police. Ils affirment que leurs produits atténuent le virus ou permettent de s'en débarrasser. Il s'agit de masques, vaccins non autorisés, purificateurs d'air, compléments alimentaires ou d'huiles essentielles. "L'efficacité de ces produits n'est généralement pas prouvée, ou pas encore. Certains pourraient même entraîner des effets secondaires dangereux", préviennent les forces de l'ordre. La police demande d'effectuer ce type d'achat dans des pharmacies agréées, listées sur le site de l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé. Elle recommande aussi d'être vigilant sur Internet. Les médicaments occupent la 10e place sur la liste des produits contrefaits les plus populaires, selon une étude de l'Office de l'Union européenne pour la propriété intellectuelle et de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Cela représente une valeur totale de 4,4 milliards de dollars, soit plus de 4 millions d'euros. (Belga)