Plusieurs dizaines de personnes ont été mobilisées. L'unité Quick Reaction Force (QRF) - une unité d'assistance spécialisée de la police locale - et des militaires ont notamment participé à l'exercice. Plusieurs scénarios ont été testés, comme par exemple un homme tirant sur une foule ou menaçant des personnes avec un couteau. "On fait ce type d'exercices depuis plusieurs années dans des centres commerciaux, dans des cinémas, dans des salles de concert et aujourd'hui dans un lieu de culte", explique Olivier Slosse. "On teste les techniques et la coordination entre les services. Ce n'est pas lié à un risque particulier. C'est pour être prêt en cas de menace réelle". (Belga)