Un numéro de téléphone a désormais été mis à la disposition de la police pour pallier le problème. Avant la mise en place de ce numéro, les agents de police ont été contraints pendant un mois de mettre à la poubelle des procès-verbaux rédigés à l'encontre d'automobilistes qui venaient de changer de voiture, car ils ne pouvaient pas connaître les données correspondant aux 78.000 plaques dernièrement délivrées.

Avec Belga

Un numéro de téléphone a désormais été mis à la disposition de la police pour pallier le problème. Avant la mise en place de ce numéro, les agents de police ont été contraints pendant un mois de mettre à la poubelle des procès-verbaux rédigés à l'encontre d'automobilistes qui venaient de changer de voiture, car ils ne pouvaient pas connaître les données correspondant aux 78.000 plaques dernièrement délivrées. Avec Belga