L'an dernier, 15% de la population belge était considérée comme à risque de pauvreté monétaire. Cette catégorie reprend les personnes isolées dont le revenu mensuel total disponible est inférieur à 1.083 euros ou encore les ménages composés de deux adultes et deux enfants dont le revenu ne dépasse pas 2.274 euros.

Selon le SPF Économie, les catégories les plus exposées à ce risque de pauvreté sont les membres de familles monoparentales et les chômeurs. Par ailleurs, 6% de la population souffrait de privation matérielle grave et 15% des personnes de moins de 60 ans vivaient dans un ménage à faible intensité de travail.

Les personnes confrontées à un de ces trois risques (pauvreté monétaire, privation matérielle grave ou faible intensité de travail) sont considérées comme à risque de pauvreté ou d'exclusion sociale. L'an dernier, ces risques concernaient 21% de la population belge; les chômeurs et les inactifs étant les catégories les plus exposées.

Si le taux de pauvreté global reste stable, la situation des seniors tend elle à s'améliorer en Belgique. Le taux de pauvreté des plus de 65 ans est en effet passé de 21% en 2004 à 15% l'an dernier.

L'an dernier, 15% de la population belge était considérée comme à risque de pauvreté monétaire. Cette catégorie reprend les personnes isolées dont le revenu mensuel total disponible est inférieur à 1.083 euros ou encore les ménages composés de deux adultes et deux enfants dont le revenu ne dépasse pas 2.274 euros. Selon le SPF Économie, les catégories les plus exposées à ce risque de pauvreté sont les membres de familles monoparentales et les chômeurs. Par ailleurs, 6% de la population souffrait de privation matérielle grave et 15% des personnes de moins de 60 ans vivaient dans un ménage à faible intensité de travail. Les personnes confrontées à un de ces trois risques (pauvreté monétaire, privation matérielle grave ou faible intensité de travail) sont considérées comme à risque de pauvreté ou d'exclusion sociale. L'an dernier, ces risques concernaient 21% de la population belge; les chômeurs et les inactifs étant les catégories les plus exposées. Si le taux de pauvreté global reste stable, la situation des seniors tend elle à s'améliorer en Belgique. Le taux de pauvreté des plus de 65 ans est en effet passé de 21% en 2004 à 15% l'an dernier.