La Belgique siège depuis début 2019 et jusqu'au 31 décembre prochain comme membre non permanent du Conseil, la plus haute instance décisionnelle de l'ONU. "La pandémie du Covid a et un grand impact sur le fonctionnement du conseil de sécurité, a souligné M. Goffin au cours d'une conférence de presse à Bruxelles consacrée à la 75e Assemblée générale de l'ONU, qui s'ouvrait mardi à New York sur un mode quasiment exclusivement virtuel, avec des interventions vidéo des dirigeants mondiaux pré-enregistrés depuis leur capitale. "En quelques mois, tout s'est passé virtuellement, ce n'est qu'au cours des dernières semaines qu'il y a eu un retour lent et prudent aux réunions physiques", a expliqué le chef de la diplomatie belge. Selon lui, la crise sanitaire provoquée par le coronavirus a aussi mis en évidence et renforcé les oppositions au sein du Conseil de sécurité, principalement entre les Etats-Unis et la Chine, les deux principales économies mondiales. Il a cité les positions divergences de Washington et de Pékin sur le rôle de l'organisation mondiale de la Santé (OMS) dans la lutte contre la pandémie. (Belga)

La Belgique siège depuis début 2019 et jusqu'au 31 décembre prochain comme membre non permanent du Conseil, la plus haute instance décisionnelle de l'ONU. "La pandémie du Covid a et un grand impact sur le fonctionnement du conseil de sécurité, a souligné M. Goffin au cours d'une conférence de presse à Bruxelles consacrée à la 75e Assemblée générale de l'ONU, qui s'ouvrait mardi à New York sur un mode quasiment exclusivement virtuel, avec des interventions vidéo des dirigeants mondiaux pré-enregistrés depuis leur capitale. "En quelques mois, tout s'est passé virtuellement, ce n'est qu'au cours des dernières semaines qu'il y a eu un retour lent et prudent aux réunions physiques", a expliqué le chef de la diplomatie belge. Selon lui, la crise sanitaire provoquée par le coronavirus a aussi mis en évidence et renforcé les oppositions au sein du Conseil de sécurité, principalement entre les Etats-Unis et la Chine, les deux principales économies mondiales. Il a cité les positions divergences de Washington et de Pékin sur le rôle de l'organisation mondiale de la Santé (OMS) dans la lutte contre la pandémie. (Belga)