Surveiller des bâtiments critiques comme les centrales nucléaires, l'aéroport de Zaventem, les palais royaux et les quartiers militaires de l'Otan, assurer le transport des détenus... La Direction de la sécurisation est chargée de différentes tâches de sécurité. Mais les chiffres fournis par le ministre de l'Intérieur Pieter de Crem (CD&V) à la députée PS Nawal Ben Hamou mettent en lumière un manque de personnel. Plus de la moitié des membres du service sont des agents de l'ancien corps de sécurité de la Justice qui ont été transférés à la police. Seuls 32 militaires ont fait le pas vers ce service de la police. Il s'agirait davantage d'un problème d'image que d'un problème budgétaire, d'après le représentant syndical Carlo Medo (SNPS). (Belga)

Surveiller des bâtiments critiques comme les centrales nucléaires, l'aéroport de Zaventem, les palais royaux et les quartiers militaires de l'Otan, assurer le transport des détenus... La Direction de la sécurisation est chargée de différentes tâches de sécurité. Mais les chiffres fournis par le ministre de l'Intérieur Pieter de Crem (CD&V) à la députée PS Nawal Ben Hamou mettent en lumière un manque de personnel. Plus de la moitié des membres du service sont des agents de l'ancien corps de sécurité de la Justice qui ont été transférés à la police. Seuls 32 militaires ont fait le pas vers ce service de la police. Il s'agirait davantage d'un problème d'image que d'un problème budgétaire, d'après le représentant syndical Carlo Medo (SNPS). (Belga)