"On tient maintenant davantage compte de la réalité politique en Flandre", a commenté le chef de groupe N-VA à la Chambre, Peter De Roover, interrogé lors de l'émission De Ochtend sur Radio 1 (VRT). La note de MM. Bouchez et Coens, qui entend reproduire certaines recettes de centre-droit du gouvernement Michel, ne reprend notamment plus le relèvement de la pension minimum à 1.500 euros ou encore l'augmentation des allocations sociales au-dessus du seuil de pauvreté. Elle ouvre aussi la porte à une prolongation des centrales nucléaires. Pour M. De Roover, dire que la nouvelle note suscite l'enthousiasme dans le camp nationaliste flamand serait un grand mot, "mais ce qui est sur la table s'écarte de la note Magnette. Elle est plus réaliste. Aucune majorité n'aurait pu être construire autour de la note Magnette. Il faut donc chercher quelque chose d'autre". (Belga)

"On tient maintenant davantage compte de la réalité politique en Flandre", a commenté le chef de groupe N-VA à la Chambre, Peter De Roover, interrogé lors de l'émission De Ochtend sur Radio 1 (VRT). La note de MM. Bouchez et Coens, qui entend reproduire certaines recettes de centre-droit du gouvernement Michel, ne reprend notamment plus le relèvement de la pension minimum à 1.500 euros ou encore l'augmentation des allocations sociales au-dessus du seuil de pauvreté. Elle ouvre aussi la porte à une prolongation des centrales nucléaires. Pour M. De Roover, dire que la nouvelle note suscite l'enthousiasme dans le camp nationaliste flamand serait un grand mot, "mais ce qui est sur la table s'écarte de la note Magnette. Elle est plus réaliste. Aucune majorité n'aurait pu être construire autour de la note Magnette. Il faut donc chercher quelque chose d'autre". (Belga)