Vestige glacé de la formation du système solaire, Arrokoth se trouve dans la ceinture de Kuiper, elle-même située à quelque 4,8 milliards de kilomètres du Soleil. La sonde New Horizons l'avait survolé en janvier et transmis pour la première fois à la Nasa des photos détaillées de ce corps céleste, une découverte historique. Les images montraient qu'il était formé de deux sphères ou "lobes" -- à la manière d'un bonhomme de neige. Ultima Thule --dont le nom technique est 2014 MU69 -- avait été surnommé ainsi d'après une île lointaine de la littérature médiévale. Mais cette dénomination avait suscité de vives réactions car elle a également été utilisée par des occultistes de l'extrême droite allemande au XXème siècle pour désigner l'endroit d'où proviendraient les "Aryens". Leur "société Thulé" est ensuite devenue le parti nazi d'Adolf Hitler, et le terme est resté populaire dans les cercles d'extrême droite. C'est par exemple le nom d'un groupe de musique suédois exaltant le "pouvoir blanc". Le nouveau nom officiel, choisi par l'équipe en charge de New Horizons, a été annoncé lors d'une cérémonie officielle au siège de la Nasa mardi. Un communiqué de l'agence spatiale américaine diffusé ensuite ne faisait toutefois pas mention de la controverse. "Le nom +Arrokoth+ reflète la source d'inspiration provenant de la contemplation du ciel et du questionnement sur les étoiles et les mondes au-delà du nôtre", a déclaré Alan Stern, du Southwest Research Institute dans le Colorado et principal responsable de la mission New Horizons. La Nasa a ajouté avoir reçu l'accord des aînés de la tribu Powhatan, et que ce nom avait été choisi pour intégrer la culture des peuples autochtones vivant dans la région où cet objet céleste a été découvert par le télescope Hubble. Hubble, qui a pour la première fois révélé l'existence d'Arrokoth en 2014, et la mission New Horizons sont pilotés depuis le Maryland aux Etats-Unis, où la région de la baie de Chesapeake abrite les Powhatans. (Belga)