Une piste qui ne devrait pas plaire au CD&V, qui s'oppose à des économies supplémentaires en la matière. L'effort budgétaire qui attend le gouvernement fédéral pourrait atteindre les deux milliards d'euros, selon une information du Standaard mercredi, également développée dans Le Soir.

"Le contrôle budgétaire est en quête de 2 milliards d'euros: 1,6 milliard pour combler le déficit et 400 millions pour couvrir les nouvelles dépenses", indique une source gouvernementale de premier plan. Le ministre du Budget, Hervé Jamar (MR), avait confié mardi que l'effort devrait avoisiner le milliard d'euros. Le Comité de monitoring livrera jeudi son estimation de l'ampleur du déficit qu'il faudra combler. Le parti nationaliste voit en outre dans l'exercice à venir une belle opportunité de mettre à nouveau sur la table des propositions qui n'avaient pas survécu aux négociations gouvernementales, telles que la limitation des allocations de chômage dans le temps.

Une piste qui ne devrait pas plaire au CD&V, qui s'oppose à des économies supplémentaires en la matière. L'effort budgétaire qui attend le gouvernement fédéral pourrait atteindre les deux milliards d'euros, selon une information du Standaard mercredi, également développée dans Le Soir."Le contrôle budgétaire est en quête de 2 milliards d'euros: 1,6 milliard pour combler le déficit et 400 millions pour couvrir les nouvelles dépenses", indique une source gouvernementale de premier plan. Le ministre du Budget, Hervé Jamar (MR), avait confié mardi que l'effort devrait avoisiner le milliard d'euros. Le Comité de monitoring livrera jeudi son estimation de l'ampleur du déficit qu'il faudra combler. Le parti nationaliste voit en outre dans l'exercice à venir une belle opportunité de mettre à nouveau sur la table des propositions qui n'avaient pas survécu aux négociations gouvernementales, telles que la limitation des allocations de chômage dans le temps.