A la vue des sondages montrant la bonne tenue des partis de gauche au sud pays, M. De Wever avait mis en garde contre l'arrivée de M. Calvo au 16 rue de la Loi. Pour ce dernier, si les écologistes obtiennent un bon score à l'issue des élections du 26 mai prochain, ils chercheront à construire "une majorité la plus progressiste possible". "La N-VA devient contournable si Ecolo-Groen devient le premier groupe à la Chambre, c'est la raison pour laquelle Bart De Wever devient nerveux, d'autant que son bilan et celui de M. Michel n'est pas excellent", a commenté l'écologiste flamand. (Belga)