"Je pense qu'ils sont peut-être effrayés par ce qu'ils ont pu entendre de la note des informateurs mais, maintenant, la grande question est: dans quelle mesure le PS est-il prêt à tenir compte de ce qui se passe au nord du pays", a-t-il déclaré, interrogé par la VRT. Aux yeux des nationalistes, cette note va dans la bonne direction, au contraire de la note de l'informateur précédent... Paul Magnette (PS). "Si le PS veut former un gouvernement fédéral, ils doivent comprendre qu'il faut sortir du carcan wallon. Et cela était tout à fait insuffisant dans la note Magnette", a ajouté M. De Roover. Le PS n'a pas souhaité réagir publiquement à la note telle qu'elle a été éventée. "Nous n'avons pas de note, nous lisons simplement ce qui se trouve dans les journaux", a commenté le député André Flahaut. L'ex-président de la Chambre ne veut pas se prononcer sur d'éventuelles coalitions. "Il y a encore des réunions vendredi et ce week-end. Nous restons calmes et attendons la note définitive", a-t-il dit. (Belga)

"Je pense qu'ils sont peut-être effrayés par ce qu'ils ont pu entendre de la note des informateurs mais, maintenant, la grande question est: dans quelle mesure le PS est-il prêt à tenir compte de ce qui se passe au nord du pays", a-t-il déclaré, interrogé par la VRT. Aux yeux des nationalistes, cette note va dans la bonne direction, au contraire de la note de l'informateur précédent... Paul Magnette (PS). "Si le PS veut former un gouvernement fédéral, ils doivent comprendre qu'il faut sortir du carcan wallon. Et cela était tout à fait insuffisant dans la note Magnette", a ajouté M. De Roover. Le PS n'a pas souhaité réagir publiquement à la note telle qu'elle a été éventée. "Nous n'avons pas de note, nous lisons simplement ce qui se trouve dans les journaux", a commenté le député André Flahaut. L'ex-président de la Chambre ne veut pas se prononcer sur d'éventuelles coalitions. "Il y a encore des réunions vendredi et ce week-end. Nous restons calmes et attendons la note définitive", a-t-il dit. (Belga)