"La N-VA est au service de l'indépendance de la Flandre. Son comportement au niveau du fédéral va sans cesse en ce sens", a réagi Mme Fonck après les déclarations de Bart De Wever. "Combien de temps le Premier Ministre restera-t-il encore silencieux face aux assauts répétés de Bart De Wever et de ses lieutenants?", lance la cheffe de file au Premier ministre libéral. L'élue cdH estime que le MR fait preuve "d'un aveuglement complice et dangereux pour l'ensemble des francophones". Selon elle, "la démonstration est faite que le MR est tombé les deux pieds dans le piège du parti nationaliste en acceptant de s'y associer", et ce alors même que les nationalistes "ne s'encombrent même plus de ménager un minimum" leur seul partenaire francophone dans la coalition fédérale. Dans une communication séparée, le cdH a également fait valoir que la nouvelle annonce du président de la N-VA "sonnait le glas" de ce gouvernement, accusant Bart De Wever de "souhaiter plonger notre pays dans une nouvelle crise institutionnelle". "Comment le MR peut-il encore rester dans un gouvernement avec un partenaire qui, un an et demi après avoir pris des engagements, rompt sa promesse de ne pas faire d'institutionnel?", ont encore renchérit les humanistes. (Belga)

"La N-VA est au service de l'indépendance de la Flandre. Son comportement au niveau du fédéral va sans cesse en ce sens", a réagi Mme Fonck après les déclarations de Bart De Wever. "Combien de temps le Premier Ministre restera-t-il encore silencieux face aux assauts répétés de Bart De Wever et de ses lieutenants?", lance la cheffe de file au Premier ministre libéral. L'élue cdH estime que le MR fait preuve "d'un aveuglement complice et dangereux pour l'ensemble des francophones". Selon elle, "la démonstration est faite que le MR est tombé les deux pieds dans le piège du parti nationaliste en acceptant de s'y associer", et ce alors même que les nationalistes "ne s'encombrent même plus de ménager un minimum" leur seul partenaire francophone dans la coalition fédérale. Dans une communication séparée, le cdH a également fait valoir que la nouvelle annonce du président de la N-VA "sonnait le glas" de ce gouvernement, accusant Bart De Wever de "souhaiter plonger notre pays dans une nouvelle crise institutionnelle". "Comment le MR peut-il encore rester dans un gouvernement avec un partenaire qui, un an et demi après avoir pris des engagements, rompt sa promesse de ne pas faire d'institutionnel?", ont encore renchérit les humanistes. (Belga)