"Il est important en cette période de confinement que les victimes de violences domestiques aient un maximum de possibilités d'appeler à l'aide. Tout le monde n'a pas la possibilité de téléphoner sans être dérangé ou d'accéder à internet. Pendant la crise, les pharmaciens restent ouverts et accessibles. Ils peuvent donc jouer un rôle important pour lutter contre la violence familiale", a expliqué Lorin Parys. Les députés ont interpellé les gouvernements fédéral et flamand à ce sujet. Le ministre flamand du Bien-être, Wouter Beke (CD&V), s'est montré positif. Des mesures sont en cours d'élaboration et attendues pour la fin de la semaine, a indiqué son cabinet. (Belga)

"Il est important en cette période de confinement que les victimes de violences domestiques aient un maximum de possibilités d'appeler à l'aide. Tout le monde n'a pas la possibilité de téléphoner sans être dérangé ou d'accéder à internet. Pendant la crise, les pharmaciens restent ouverts et accessibles. Ils peuvent donc jouer un rôle important pour lutter contre la violence familiale", a expliqué Lorin Parys. Les députés ont interpellé les gouvernements fédéral et flamand à ce sujet. Le ministre flamand du Bien-être, Wouter Beke (CD&V), s'est montré positif. Des mesures sont en cours d'élaboration et attendues pour la fin de la semaine, a indiqué son cabinet. (Belga)